Actualités par Costa Rica Immobilier / 2006 - 2018 / "LA CRISE" ... faut gérer !!!

Le but avoué de cette page est de vous présenter ce qui va bien ici, au Costa Rica et ce qui va moins bien chez vous, en France, en Belgique, en Suisse, au Québec …Dans le but premier de contribuer à la « réinformation » qu’offrent parfois les médias alternatifs du Net. Car les medias dits « traditionnels » on cessé depuis belle lurette de vous informer.
A propos de crise, nous pensons que le déclin qui a commencé en réalité en 2007 n’est pas une crise justement mais plutôt une récession. Et une récession ça dure, ça dure … depuis 25 ans au japon par exemple. Et rien ne dit que cette recession aura une fin à moins peut-être de passer par une nécessaire et vitale mutation.
Là est sans doute la clé de la nouvelle ère ...

Mais dans le moment présent, il ne s’agit pas de se lamenter mais plutôt de réagir intelligemment face à ce phénomène. Nous déplorons fortement l’inertie des politiciens, de droite comme de gauche, qui, forts des bienfaits des 30 glorieuses (1945 - 1974) n’ont pas pris la mesure des 35-40 dernières années. Car ils n’ont su que créer de la dette au lieu de développement. Nous disons développement et pas « croissance » (au sens keynésien du terme) car la croissance à tout va, chère aux politiciens de tout poil, n’est qu’un mythe destructeur puisqu’on vit sur une planète finie et qu’on n’en a pas de rechange. A moins bien entendu qu'on choisisse la croissance durable.
Alors plutôt que de croire en leurs vaines promesses, demain on rase gratis, nous préférons anticiper et prendre en main notre vie et notre avenir. Celui de nos enfants aussi. De l’information orientée peut-être mais de la vraie information.

  • 1945 - 1974 : les 30 glorieuses : période de forte croissance économique.
  • 1975 - 2004 : les 30 menteuses : croissance artificiellement entretenue grâce à la dette.
  • 2005 - 2034 : les 30 piteuses ? On en reparle dans quelques années …

D’ici là, on réagit et on anticipe … Coluche disait : "Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça". Oui, pour moi aussi, depuis toujours, "c'est comme ça" ! J'ai juste envie de me donner la chance qu'il en soit autrement ...

PS : introduction à Actualités écrite en 2011


L'Actualité du jour

Plus envie de critiquer
12 ans de Costa
ça change la vie
Merci !!!

N° 31 - Avec la crise, les Français s'offrent des coffres-forts. Les Français qui ont le plus perdu confiance dans le système bancaire font exploser les ventes de coffres-forts.
Publié le : 20/05/2012 - Source : Le Figaro - Économie

Les particuliers anxieux face à l'instabilité du système financier préfèrent garder une partie de leurs économies chez eux, plutôt qu'à la banque. A l'heure où certains envisagent la possible sortie de la Grèce de la zone euro, le stress se fait sentir non seulement sur les marchés financiers mais aussi auprès des particuliers et petits commerçants. En Grèce mais aussi en Espagne, de plus en plus de particuliers retirent leurs économies pour les placer sous le matelas.

Corrfre fortEn septembre 2011, un sondage IFOP pour le JDD.fr révélait que 48 % des Français «doutent de la résistance des banques face à la crise financière». Cette inquiétude se traduit par une forte progression des achats de coffres-forts . «Nos ventes ont augmenté de 54 % au premier trimestre 2012 par rapport à 2011, et nous attendons un nouveau rebond dès ces jours-ci» confie Nicolas Risterucci, responsable commercial chez Hexacoffre.com. Les ventes de l'enseigne avait déjà connu une augmentation de 77 % en 2011. Du coté des fabricants, même son de cloche: «Notre chiffre d'affaires connaît une augmentation de 30 % au premier trimestre de cette année, après avoir déjà progressé de 15 à 20 % l'an dernier sur la même période» confirme Yann Jubault de chez Hartmann Tresore. En Grèce aussi, les ventes de coffres-forts ont bondi de 40 % sur deux ans.

Une coffre-fort dès 500 euros :

Outre les clients habituels - bijoutiers, mairies et buralistes - les revendeurs de coffres-forts en vendent de plus en plus aux particuliers et petits commerçants. «Notre clientèle est désormais composée à 40 % de particuliers» témoigne Yann Jubault. Les produits les plus vendus coûtent entre 500 et 2.000 euros. Pour un prix d'entrée de gamme, on peut acquérir un coffre-fort cubique agréé d'un volume de 40 cm3, livraison et installation à domicile comprise. Les revendeurs conseillent de choisir un coffre-fort agréé qui permet d'assurer son contenu, plutôt qu'un «coffre de sûreté» vendu en grands magasins de bricolage, certes moins cher mais nettement moins sûr. «Il est préférable de choisir un coffre-fort à verrouillage numérique plutôt qu'à clef» poursuit Yann Jubault.

Sinon, il reste la solution de la location d'un coffre au sein d'une banque. Contrairement aux liquidités, le contenu des coffres-forts loués est considéré comme une location privée et n'est donc pas saisissable en cas de faillite de la banque. Les tarifs varient en fonction du volume du coffre et de l'établissement. La crise n'est peut être pas la seule à provoquer ce regain d'activité. À chaque échéance présidentielle, les experts constatent une hausse des ventes de coffres-forts. Et ce quel que soit le parti qui accède au pouvoir.

Commentaire CRI :

Grenouille 2 pouces levésContrairement à ce qui est dit précédemment le dernier endroit où laisser des valeurs en cas de crise grave est le coffre-fort d’une banque. En effet, il y a fort à parier que les gens se rueraient sur les banques pour retirer du cash et que celles-ci, sous la pression des foules, ne tarderaient pas à fermer leurs portes pour un temps indéterminé. Cela s’est récemment passé en Argentine et en Russie, 2 crises récentes et graves dans des pays très comparables aux nôtres. Se croire à l’abri de ce genre de mésaventure est une erreur de jugement majeure.
En cas de crise avérée, en quelques heures, moins de 4 généralement, les supermarchés sont vides et les banques ne tardent pas à tirer le rideau.
Pour nous, mieux que le coffre, en ces temps où l’argent peine à conserver sa valeur, il y a l’achat de terres au Costa Rica. Des grands terrains de plusieurs hectares, bien placés, faiblement imposés. Un terrain ne se vole pas, ne part pas en fumée, n’attire pas l’attention, nécessite très peu de soin et constitue même un ultime refuge en cas de besoin. @ méditer …



N° 30 - Le vieillissement, prochain ennemi de l'immobilier. (Étude d’un cabinet indépendant de recherche économique et financière).
Publié le : 11/05/2012 - Source : PrimeView

La hausse des prix immobiliers en France n’aurait pas été possible sans un profil démographique porteur au cours des 40 dernières années. Malheureusement, la pyramide des âges va désormais devenir le principal ennemi de la pierre (cf. le dernier volet de nos travaux sur l'immobilier « Vers une baisse massive de l'immobilier en France (3/3) »).
Pour comprendre la toile de fond sous-jacente à l’évolution du marché, il faut savoir que la demande en logements des ménages varie sensiblement selon leur âge : jusqu’à 58 ans, ils sont acheteurs nets de biens immobiliers avant de devenir vendeurs nets au-delà, ces derniers se mettant à rendre plus liquide voire à consommer l’épargne accumulée tout au long de leur vie pour maintenir leur pouvoir d’achat. La dynamique démographique est donc d’autant plus favorable à une hausse des prix que la cohorte des acheteurs nets (approximativement les 20-59 ans) augmente. Si leur nombre a progressé de +48% depuis 1965, cette dynamique est désormais rompue. Conséquence de l’érosion de la natalité après le Baby-boom, la cohorte des personnes susceptibles d’être intéressées par l’accès à la propriété devrait désormais rester stable dans l’Hexagone, autour de 33 millions de personnes durant les 30 prochaines années (cf. graphique ci-dessous). La demande potentielle de biens n’augmentera donc plus structurellement comme par le passé.

Population des 20 - 59 ans

Pour aller plus loin, il est primordial de confronter la dynamique des 20-59 ans (les acheteurs nets) avec celle des plus de 60 ans (les vendeurs nets). On constate que durant la période allant de 1965 à 2005, la pression des actifs a toujours été supérieure à celle des inactifs (en moyenne 433 000 actifs supplémentaires), confirmant ainsi l’augmentation du besoin d’accès à la propriété de la population française. Cependant, le rapport de force s’inverse désormais brutalement et pour longtemps : la variation du nombre de plus de 60 ans sera en moyenne de 1.3 millions supérieure à celle des 20-59 ans tous les 5 ans durant les 25 prochaines années (cf. graphique ci-dessous).

Différence variation acheteurs et vendeurs nets en immobilier

Le climat sera d’autant moins favorable que les acheteurs potentiels (les actifs) seront progressivement mis sous pression au regard de la diminution de leur poids dans la population totale (cf. graphique ci-dessous). En effet, l’augmentation du poids des séniors (passant de 23% aujourd’hui à 30% dans 20 ans) poussera irrémédiablement les dépenses sociales vers le haut, ce qui contraindra les gouvernements à resserrer substantiellement la fiscalité ainsi qu’à faire toujours plus jouer les leviers de la solidarité. A une dynamique défavorable de progression du nombre de vendeurs potentiels, il faudra donc ajouter une fragilisation croissante des acheteurs potentiels, qui seront pénalisés par des revenus en faible croissance, un poids des séniors de plus en plus lourd, la disparition des soutiens publics au secteur, et des conditions de financement moins favorables que par le passé. L’ensemble de ces facteurs auront un impact fortement déflationniste sur les prix de la pierre à moyen et long terme.

Répartition de la population par tranches d'âge

Commentaire CRI :

Démonstration claire et limpide. Ceux qui espèrent une reprise de l’immobilier en seront immanquablement pour leur frais. Comme on dit à la Bourse, les arbres ne montent pas jusqu’au ciel.
Si vous comptez vendre pour partir et bien vendez, c’est le moment ! D’autant que l’euro est encore élevé par rapport au dollar US.



N° 29 - Costa Rica : Le secteur touristique enregistre une hausse de fréquentation au 1er trimestre 2012. Durant le 1er trimestre 2012, le pays a accueilli plus de 740.000 touristes internationaux soit + 8 % par rapport au 1er trimestre 2011.
Publié le : 11/05/2012 - Source : Actu Latino

Les autorités du Costa Rica ont annoncé que le mois de janvier 2012 a été le plus important au niveau du nombre de visiteurs internationaux venus découvrir les joyaux de ce pays bordé par l’océan Pacifique à l’ouest et au sud et la Mer des Caraïbes à l’est. Ce ne sont pas moins de 272.718 touristes qui ont posé leurs valises le temps d’un séjour. Une tendance à la hausse qui se maintient depuis 2007. 67 % des visiteurs arrivent au Costa Rica par voie aérienne, 495 645 touristes transitent par les aéroports de Juan Santamaría, Daniel Oduber et Tobías Bolaños. Les États-Unis sont le principal émetteur de touristes, viennent ensuite les visiteurs d’Amérique centrale, d’Europe et enfin d’Amérique du Sud.

Carte des 7 régions du Costa RicaEn 2011, le Costa Rica a reçu près de 2.195.960 touristes internationaux, ce qui représente une augmentation de 4,6 % par rapport à l’année 2010. Le ministre du Tourisme, Allan Flores, s’est montré satisfait des résultats enregistrés pour le secteur, mais a souligné qu’il fallait continuer à innover en matière d’offres touristiques et favoriser le développement de nouvelles niches telles que le tourisme rural et communautaire, le tourisme médical, le tourisme culturel ainsi que le tourisme d’affaires.

Sur les plus de deux millions de touristes internationaux qui visitent le Costa Rica, 18 % voyagent en solo et 34 % en couple, pour 70 % d’entre eux il s’agit de leur premier voyage dans le pays tandis que 30 % réitèrent l’expérience. Le pays compte sur 2.476 hôtels et propose 44.307 chambres. Le Guanacaste est la zone qui bénéficie de plus d’hôtels avec 481 établissements, suivi de la ville de San José avec 384 hôtels et la côte Pacifique avec 410. 45 % des touristes internationaux ont voyagé en 2011 de façon indépendante depuis leur pays d’origine, la durée d’un séjour moyen est de 10 jours.

Toucan du Costa RicaLe tourisme est l’un des principaux moteurs de l’économie du Costa Rica, il génère annuellement des devises évaluées à 2.100 millions de dollars ce qui équivaut à environ 5 % du produit interne brut au PIB. Ce secteur emploie directement 150.000 personnes et de façon indirecte près de 400.000, son patrimoine naturel est particulièrement apprécié sachant que le pays abrite 4,5 % de la biodiversité de la planète (pour un pays qui ne représente que 0,03 % des surfaces émergées). Sur plus de 25 % du territoire s’étendent des parcs nationaux et des réserves. Le pays ne possède pas moins de 3 sites inscrits sur la Liste du patrimoine mondial Naturel de l’Unesco, le Parc national de l’île Cocos (depuis 1997), les Réserves de la cordillère de Talamanca-La Amistad / Parc national La Amistad (depuis 1983) et la Zone de conservation de Guanacaste (depuis 1999).

Le Costa Rica jouit depuis peu d’un nouvel atout charme puisque, selon une étude réalisée sur le Bonheur par l’université de Columbia aux États-Unis à la demande de l’ONU, le Costa Rica arrive en tête des pays d’Amérique latine et se situe en 12e position dans le classement total (à titre d’exemple la France se trouve en 23e position) qui recense les pays où les gens sont les plus heureux. Une annonce qui a été rendue publique au siège de l’ONU à New York début avril. Le rapport de 158 pages a pour but d’étudier à une très grande échelle l’état de Bonheur dans le monde d’aujourd’hui, à analyser et à démontrer statistiquement et scientifiquement les variations dans le bonheur selon les pays … Pour établir ce classement, les chercheurs se sont intéressés à différents paramètres comme la santé, la sécurité d’emploi, la liberté politique et personnelle et la corruption. Ce sont ainsi 156 pays qui ont été évalués par l’ONU. La présidente de la République du Costa Rica, Laura Chinchilla s’est en toute logique réjouie des résultats de ce rapport, il faut bien admettre que cela ne peut être que favorable à la promotion touristique.

Commentaire CRI :

Les très nombreux atouts du Costa Rica sont parfaitement soulignés dans cet article du 9 mai 2012 d’Actu Latino. Le tourisme au Costa Rica fait vivre directement et indirectement 10 % de la population. Ce secteur d’activité est donc actuellement essentiel pour le Costa Rica et détient néanmoins encore une importante marge de progression. Notamment dans l'hôtellerie.



N° 28 - En France, les impôts augmenteront dès juillet 2012. Le Parlement sera convoqué en session extraordinaire pour examiner les «promesses» fiscales de François Hollande.
Publié le : 09/05/2012 - Source : Boursorama

Selon François Hollande, le redressement des finances publiques reposera majoritairement sur des hausses d'impôts. De fait, les contribuables n'auront aucun répit. Au lendemain des législatives, le Parlement sera convoqué en session extraordinaire en juillet pour examiner un texte financier reprenant les «promesses» fiscales du candidat. Lesquelles coûteront près de 14 milliards aux ménages.

Les classes moyennes supérieures seront particulièrement ponctionnées. Car le choc fiscal ne se limitera pas à la seule imposition à 75 % des revenus annuels dépassant 1 million d'euros, une mesure concernant moins de 10.000 contribuables.

Toute une kyrielle de hausses d'impôts, touchant des centaines de milliers de ménages, seront instaurées. La niche pour l'emploi à domicile sera rognée: le crédit d'impôt passera de 50% à 45% des salaires versés. Par ailleurs, l'ensemble des niches fiscales passera sous une toise plus basse: le plafond global sera fixé à 10.000 euros par an et par ménage. Au menu aussi, une tranche supplémentaire d'impôt sur le revenu à 45% pour les revenus annuels dépassant 150.000 euros par part. Les épargnants, eux, verront la taxation du capital alignée sur celle du travail.

Détricotage des réformes :

Le nouvel exécutif touchera également à l'impôt sur la fortune, hautement symbolique pour la gauche. François Hollande veut revenir à l'ancien barème de l'ISF, bien plus lourd, qui était en vigueur avant la réforme de 2011. Seule consolation : les ménages dont le patrimoine est inférieur à 1,3 million d'euros resteront exonérés. Cet alourdissement de l'ISF entrera-t-il en vigueur dès cette année ou en 2013 ? La question n'est pas tranchée. Le détricotage des réformes du précédent gouvernement ne s'arrêtera pas là. Nicolas Sarkozy avait allégé la fiscalité des successions; le nouveau gouvernement profitera du projet de loi de juillet pour la renchérir, notamment en ramenant de 159.000 à 100.000 euros l'abattement par enfant.

Dans la même veine, le président élu supprimera la mesure phare du «travailler plus pour gagner plus» : l'exonération des heures supplémentaires. Cette décision pénalisera pourtant les ménages modestes … Enfin, François Hollande mettra fin à la TVA sociale avant qu'elle ait vu le jour. La TVA restera donc fixée à 19,6%.
Côté entreprises, le programme est tout aussi fourni, avec une facture de plus de 28 milliards : modulation de l'impôt sur les sociétés en fonction de la taille de l'entreprise et des bénéfices redistribués, recalibrage de la réforme de la taxe professionnelle, coupes dans les niches. Là encore, ces mesures seront intégrées dans le projet de loi de juillet 2012. Le nouveau président fera voter une loi de décentralisation à l'automne, qui impliquera de nouvelles modifications fiscales.

Commentaire CRI :

Tube de vaseline - Fran çois HollandeQue de bonnes nouvelles … et tout en même temps !
Pourtant, n’importe quelle personne ou ménage endetté sait que, pour s’en sortir, il doit d’abord diminuer les dépenses. C’est la 1ère mesure que toute personne sensée prendrait pour sauver ce qui peut encore être sauvé.
Mais non, pour dépenser moins ou pour dépenser plus, on ne sait pas encore, François Hollande va taxer plus.
La gestion socialiste dans toute sa splendeur … on avait un peu perdu l’habitude mais Super François va se charger de nous la remettre au goût du jour, comptez sur lui.
Il n’y a pas que des mauvaises nouvelles cependant car le gouvernement, qui décidemment pense à tout, étudie une mesure phare, la suppression de la TVA sur les tubes de :
Un cadeau fiscal réellement indispensable par les temps qui courent, « O tempora, o mores » et qu’on aimerait voir plus souvent !



N° 27 - Résultats des élections présidentielles 2012. François l'enfariné enfarineur, champion de la poudre aux yeux.
Publié le : 07/05/2012 - Source : image

6 mai 2012, François Hollande futur Président de la République Française

Commentaire CRI :

Aujourd’hui dimanche 6 mai 2012, François Hollande, dit "Flamby", est élu Président de la République Française. VDM



[ Pages précédentes : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 ]

Costa Rica Immobilier


Costa Rica Immobilier | Copyright © 2011-2018