Mon Costa Rica à moi ... Vivre au Costa Rica ... BLOG Costa Rica ...

Grenouille transat BLOGPersonnellement cela ne m’intéresse pas du tout de vous parler du Costa Rica.
Comme s'il n'y avait qu'un seul Costa Rica ...

Surtout, d'autres que moi font cela bien mieux.
Voyez par exemple Wikipedia, le bon vieux Routard, le Petit Futé et autres Lonely Planet.

Ce dont j’ai envie, c'est plutôt de vous parler de MON COSTA RICA à MOI.
Celui que moi-même et ma famille vivons au jour le jour, a lo largo de la manera (chemin faisant), con el tiempo (au fil du temps).
Pays parfois merveilleux, souvent quand on y pense, d'autres fois horripilant, un peu comme la vie en général. En un peu mieux ...
Je vais essayer de vous le présenter, sans prétention, façon BLOG.

Pas de stress, on écrira au fils du temps, quand nous aurons le temps ... Pura Vida ...

@ bientôt,


L'Actualité du jour

La Terre
on a cessé
d'en faire ...
... Achetez !!!

N° 11 - L'UNPI fustige le matraquage fiscal des propriétaires et met en garde contre le risque de désinvestissement massif.
Publie le : 14/03/2012 - Source : Boursorama

Illustration du matraquage fiscal de l'immobilier locatif en France

En additionnant impôt sur le revenu, prélèvements sociaux, voire l'ISF et/ou la contribution exceptionnelle sur les hauts revenus instaurée en 2012, la rentabilité nette d'un immeuble locatif ancien tendrait à se rapprocher de zéro. En outre, le matraquage appliqué à coup de lois de finances et lois de finances rectificatives (quatre en 2011) sur les propriétaires bailleurs, découragerait l'investissement immobilier. Ce sombre constat est celui que dresse Jean Perrin, président de l'Union nationale de la propriété immobilière (UNPI), qui souhaite alerter l'opinion sur un risque de désinvestissement massif, si les pouvoirs publics continuaient à accentuer la pression fiscale sur les propriétaires.
Cet organisme demande donc une baisse de la fiscalité des revenus fonciers, le rétablissement d'un abattement de 15% sur ces derniers, l'instauration d'un amortissement des immeubles acquis par les particuliers sur trente ans et le plafonnement de la hausse de la taxe foncière.

Commentaire CRI : je fais actuellement une fixation monomaniaque sur la dégradation de l’immobilier en France, désolé ! Mais d’une part c’est mon métier et d’autre part j’étais moi-même autrefois propriétaire bailleur. En lisant ce qui précède je ne peux que me féliciter d’avoir vendu en 2005 mon parc locatif.
Car il est clair que si l'on rajoute à la bérézina ambiante la défection d’un locataire, le rendement devient franchement négatif sans compter les ennuis de toutes sortes. Les nuits sans sommeil notamment, cela m’est arrivé souvent en pensant à des locataires oisifs grassement appointés par nos divers, nombreux et variés prélèvements obligatoires qui se permettaient en outre de ne pas payer le peu de loyer ou de charges qui leur restait à acquitter.
Tout cela sans parler de l’augmentation des assurances, de la fiscalité locale, des syndics, des incessants « diagnostiques » (risques naturels et technologiques, performance énergétique et risque d’exposition au plomb) et j’en passe.

 

Commentaire CRI :

Ce n’est plus de la motivation qu’il faut aujourd’hui pour louer des logements, c’est de l’abnégation et une bonne dose d’inconscience ou de masochisme !




Costa Rica Immobilier


Costa Rica Immobilier | Copyright © 2011-2021