Mon Costa Rica à moi ... Vivre au Costa Rica ... BLOG Costa Rica ...

Grenouille transat BLOGPersonnellement cela ne m’intéresse pas du tout de vous parler du Costa Rica.
Comme s'il n'y avait qu'un seul Costa Rica ...

Surtout, d'autres que moi font cela bien mieux.
Voyez par exemple Wikipedia, le bon vieux Routard, le Petit Futé et autres Lonely Planet.

Ce dont j’ai envie, c'est plutôt de vous parler de MON COSTA RICA à MOI.
Celui que moi-même et ma famille vivons au jour le jour, a lo largo de la manera (chemin faisant), con el tiempo (au fil du temps).
Pays parfois merveilleux, souvent quand on y pense, d'autres fois horripilant, un peu comme la vie en général. En un peu mieux ...
Je vais essayer de vous le présenter, sans prétention, façon BLOG.

Pas de stress, on écrira au fils du temps, quand nous aurons le temps ... Pura Vida ...

@ bientôt,


L'Actualité du jour

La Terre
on a cessé
d'en faire ...
... Achetez !!!

N° 54 - Pourquoi les Expats tombent-ils amoureux du Costa Rica ? Traduit de l’anglais par CRI.
Publie le : 26/01/2013 - Source : Erin Morris, InternationalLiving.com

Mon paradis au Costa RicaL'histoire qui fait que la plupart des expatriés ont fini par rester vivre au Costa Rica est semblable à la mienne : « je suis venu en vacances au Costa Rica, j'en suis tombé amoureux et j'ai décidé de rester ». Mais, tombé amoureux de quoi exactement ? Qu'y a-t-il donc au Costa Rica qui incite les gens à quitter leur pays d'origine pour tout recommencer dans un pays étranger ?

J'ai d'abord été attiré par le merveilleux climat tropical. La vie est tellement plus simple quand on vit dans un endroit chaud, mais pas trop quand même. Ici je n'ai nul besoin d'une grande armoire à vêtements, ni non plus de médicaments contre les allergies et je peux vivre simplement.

Je vis dans une maison non isolée et je contrôle les petites fluctuations de température en ouvrant ou en fermant les fenêtres. Rares sont les journées et les nuits froides qui, du coup, deviennent un sujet de conversation commun. Et cela contribue ainsi à créer des liens et un sens de la communauté lorsque tout le monde raconte comment il a passé sa froide soirée blotti sous des couvertures à regarder des films.

Une grande variété de belles plantes poussent tout au long de l'année. Des mangues et d'autres fruits poussent en abondance, de sorte qu'ils ne sont pas chers, comme aux États-Unis par exemple. Dans mon jardin, j'ai des orangers et des citronniers qui ne cessent de produire de nouveaux fruits.

En fait, la plupart des fruits et légumes ici au Costa Rica sont disponibles toute l'année. Il est donc extrêmement facile de rester en bonne santé et de manger de local en toutes saisons. Inutile de concocter des menus compliqués ni de se demander ce que l'épicerie aura en magasin car il y a de tout, toujours !

Voyager vers des destinations exotiques faciles et peu coûteuses est l'un des plus gros avantages de ce pays. Je vis actuellement dans une ville de montagne pittoresque. C'est déjà comme des vacances pour la plupart des gens, moi y compris.

Alors, quand je prends le temps de me rendre sur la côte du Pacifique ou vers la mer des Caraïbes, je suis un peu comme en vacances ... à l'intérieur de mes vacances. Je peux prendre mon chien avec moi, il est le bienvenu dans la plupart des établissements et je peux séjourner dans un bel hôtel sur la plage pour 15 à 30 $ la nuit.

Si cela semble fantastique, c'est parce que ça l'est !

Les gens que j'ai rencontrés et que je continue de rencontrer tous les jours au Costa Rica sont étonnants. La plupart des Ticos (habitants du Costa Rica), en particulier ceux des petites villes, sont chaleureux, attentionnés, respectueux. Et de même pour les expatriés, j'ai rencontré certains des plus intéressantes parmi eux.

La plupart d'entre eux sont des gens aventureux et créatifs, bardés d'histoires étonnantes, à l'imagination et aux rêves sans limite. Ce sont des gens qui en temps normal, aux États-Unis, ne se seraient pas retrouvés dans les mêmes cercles sociaux. Mais puisqu'ils ont le même statut d'expatrié en commun, ils arrivent à devenir des amis et à développer leurs remarquables réseaux internationaux.

Je suis en quelque sorte quotidiennement reconnaissant envers moi-même de mener cette vie exotique et heureuse au Costa Rica.

Commentaire CRI :

3 oranges dans mon jardin au Costa Rica2 citrons dans mon jardin au Costa RicaIl est toujours intéressant de connaître les points de vue d'autres expatriés qui vivent dans le même pays d'accueil que vous. En l'occurrence, ici, celui d'un "gringo" - je ne saurais appeler différemment la plupart des étatsuniens - qui semble avoir quelques points communs avec moi-même. Il apprécie manifestement les oranges et les citrons du jardin. Quoi de mieux en effet que de cueillir à même l'arbre 2 oranges aussitôt pressées dans la vodka du même nom ou bien un citron dont on recueillera le meilleur en le pressant dans un mélange à base de rhum et d'un horrible soda que je ne nommerai pas ?
Aussi je lance un appel solennel à tous les amateurs de Vodka Orange et de Cuba Libre : venez VIVRE HEUREUX au Costa Rica, véritable PARADIS pour les amateurs éclairés de ces 2 doux breuvages que la Providence a mis sur le chemin de « l'homme de bien ».
« L’homme de bien ne demande rien qu’à lui-même ; l’homme de peu demande tout aux autres. » disait Confucius. Ayant déjà les 2 agrumes dans mon jardin (photos prises à l'instant même où j'écris ces lignes) je me demande uniquement à moi-même de penser à acheter de la vodka et du rhum la prochaine fois que j'irai « en ville ».

Allez, « TCHIN», à la vôtre !




Costa Rica Immobilier


Costa Rica Immobilier | Copyright © 2011-2021