Mon Costa Rica Ó moi ... Vivre au Costa Rica ... BLOG Costa Rica ...

Grenouille transat BLOGPersonnellement cela ne m’intéresse pas du tout de vous parler du Costa Rica.
Comme s'il n'y avait qu'un seul Costa Rica ...

Surtout, d'autres que moi font cela bien mieux.
Voyez par exemple Wikipedia, le bon vieux Routard, le Petit Futé et autres Lonely Planet.

Ce dont j’ai envie, c'est plutôt de vous parler de MON COSTA RICA à MOI.
Celui que moi-même et ma famille vivons au jour le jour, a lo largo de la manera (chemin faisant), con el tiempo (au fil du temps).
Pays parfois merveilleux, souvent quand on y pense, d'autres fois horripilant, un peu comme la vie en général. En un peu mieux ...
Je vais essayer de vous le présenter, sans prétention, façon BLOG.

Pas de stress, on écrira au fils du temps, quand nous aurons le temps ... Pura Vida ...

@ bientôt,


L'Actualité du jour


N░ 23 - 26/09/2012 - Voici un an (27/09/2011) mourait Cizia ZykŰ, auteur d'ORO, aventures d'un chercheur d'OR au Costa Rica.

Livre ORO de Cizia ZikŰ, paru en 1985J'ai envie de parler de lui aujourd'hui pour plusieurs raisons. D'abord car c'est certainement son livre, ORO, sorti en 1985 qui a inscrit dans un coin de ma tête, sans que je m'en aperçoive, le nom de "Costa Rica".

Et puis ORO sent bon l'aventure et quand on a la vingtaine, on ne peut qu'aimer.
Une seule réserve, l'usage de la drogue que Cizia Zykë prétendait maîtriser. C'est vrai certainement dans une très large mesure mais certains passages d'ORO, je m'en souviens près de 30 ans après, démontrent que parfois la drogue a pris le dessus. Il est vrai qu'on ne peut pas gagner à tous les coups mais il y a certains démons qu'il vaut mieux éviter, même quand on s'appelle Cizia Zykë.
ORO donc, a profondément marqué le début de ma vie d'adulte et fait indubitablement partie des déclencheurs qui m'ont conduit maintes fois par la suite vers des voies migratoires.
Mais attention, je ne suis pas un aventurier, je me suis créé au fil du temps, à l'inverse de Cizia, trop d'attaches pour cela. Je ne regrette rien ... dans une autre vie peut-être ...
La publication d'ORO avait, à l'époque, suscité l'indignation de l'Ambassadeur du Costa Rica en France. Ce dernier avait écrit à Bernard Pivot qui avait invité Cizia Zykë à venir parler de son expérience costaricienne. Les 2 ont raison, Cizia parce qu'il décrit son propre Costa Rica, comme il l'a vécu et l'Ambassadeur défend un autre Costa Rica qui n'a rien à voir avec le quotidien d'un aventurier chercheur d'or dans la péninsule d'Osa.
 
Portrait de Cizia ZikŰ, auteur d'OROEt puis surtout Cizia Zykë est pour moi le prototype de « l'homme libre » qu'il a toujours voulu être en y parvenant souvent. Sans prosélytisme, il ne cherche pas à convaincre, juste à vivre sa vie loin des contraintes imposées par "les autres". Un spécialiste de la survie au quotidien comme il se définit lui-même.
La raison de vivre intrinsèque de l'homme et aussi, je le crois, de tout être vivant est, merci Henri Laborit, autre compagnon de jeunesse, de perpétuer l'espèce. Et pour perpétuer l'espèce il faut d'abord se perpétuer soi-même c'est à dire SURVIVRE et donc s'adapter continuellement à son environnement. Quand on est inspecteur des impôts, sorte de prédateur hyper-protégé, ce n'est pas bien difficile. On peut durer 40 ans sans prendre trop de risques. Je crois qu'on peut voir en Cizia Zykë, sorte d'antihéros du monde réel, un parfait exemple du survivaliste avant l'heure.
Un type qui vivait à 100 à l'heure avec des pauses pour savourer le simple bonheur d'être encore en vie, malgré tout.
 
Merci Monsieur Zykë pour celui que vous avez été.
 
@ voir :



Costa Rica Immobilier


Costa Rica Immobilier | Copyright © 2011-2022