Mon Costa Rica à moi ... Vivre au Costa Rica ... BLOG Costa Rica ...

Grenouille transat BLOGPersonnellement cela ne m’intéresse pas du tout de vous parler du Costa Rica.
Comme s'il n'y avait qu'un seul Costa Rica ...

Surtout, d'autres que moi font cela bien mieux.
Voyez par exemple Wikipedia, le bon vieux Routard, le Petit Futé et autres Lonely Planet.

Ce dont j’ai envie, c'est plutôt de vous parler de MON COSTA RICA à MOI.
Celui que moi-même et ma famille vivons au jour le jour, a lo largo de la manera (chemin faisant), con el tiempo (au fil du temps).
Pays parfois merveilleux, souvent quand on y pense, d'autres fois horripilant, un peu comme la vie en général. En un peu mieux ...
Je vais essayer de vous le présenter, sans prétention, façon BLOG.

Pas de stress, on écrira au fils du temps, quand nous aurons le temps ... Pura Vida ...

@ bientôt,


L'Actualité du jour


N° 32 - 31/03/2013 - Très cher Monteverde !

Quand arrive la « Semana Santa » au Costa Rica, il est grand temps de prendre de l'altitude. En effet, dans le Guanacaste principalement, les 2 derniers mois d'été, « verano », le vent s'atténue et la température augmente. On en vient à espérer la pluie. On implore la pluie !
Cap donc sur Monteverde, 3H30 de route depuis Tamarindo, 1.400 mètres au dessus du niveau de la mer. Départ à 4 heures du matin, histoire de faire la montée Las Juntas vers Monteverde à l'aube pour profiter du lever du soleil. Accessoirement pour éviter la redoutable « Transito », police de la route qui flashe au dessus de 80 km à l'heure.
La piste est rude, 4x4 obligatoire même si aucun passage technique. Vérifier la mécanique avant le départ, les pneus surtout et prenez des provisions, de l'eau, au cas où ... Pas vu une seule voiture sur le chemin, 25 km, 1H30, autant à l'aller qu'au retour. Idem la fois d'avant. Je dois être le seul fêlé à atteindre Monteverde par ce chemin de chèvres. En plus, comme dab, pas de panneaux. Par 3 fois on hésite, droite / gauche ? La bonne réponse est « 3 fois droite ». Une fois quand même c’est « gauche » mais c’est plus évident, limite - limite quand même. Dans le doute, surtout ne vous engueulez pas avec votre épouse, écoutez-la et faites le contraire de ce qu’elle vous dit. C’est un conseil de Grenouille Futée, ça marche à 90 %. Et dans 90 % des cas, votre épouse vous dira « Tu vois, j'avais raison ». Là encore, soyez malin, surtout ne la détrompez pas. C'est ainsi qu'on fait durer les couples, de la patience (beaucoup), de l'intelligence (un peu).
18° arrivés là-haut, du vent, un peu de crachin, le bonheur intégral pour des bretons ! Un petit 16° même un matin en sortant de l’hôtel. Pour un peu on mettrait les chaînes.
Je résume, on a TOUT fait à Monteverde, les serpents, les grenouilles, les insectes, les papillons, les orchidées, la forêt de nuages, les restaurants, les pâtisseries, les hôtels, encore les pâtisseries … Avec une rapide échappée à La Fortuna via Nuevo Arenal mais retour illico à Monteverde pour cause de température pour nous trop élevée sur les flancs du volcan Arenal.
Excellente semaine de vacances, essentiellement grâce au seul élément gratuit à Monteverde, le climat frais ! Pour tout le reste, c’est prix Costa Rica + minimum 50 %. Même en profitant des prix « résidents » légalement accordés aux Ticos et aux résidents légaux, la destination reste chère. Finalement, en fouillant (bien obligé car nous n’avions pas réservé en cette semaine chargée) nous avons dégoté des cabinas spacieuses, plein centre, tout bois, style chalet à 30 $ la nuit pour 4. Incroyable !
Promis, on y retourne le mois prochain … en attendant la pluie …

Piste de Las junctas à Monteverde, Costa Rica, le matin à l'aubePiste de Monteverde à ArenalCanopée dans la Forêt de Nuages, Monteverde, Costa RicaLe jardin des Orchidées, centre de Monteverde, Costa RicaSerres aux papillons, centre de Monteverde, Costa RicaLe serpentarium, centre de Monteverde, Costa Rica                  



Costa Rica Immobilier


Costa Rica Immobilier | Copyright © 2011-2022