Mon Costa Rica à moi ... Vivre au Costa Rica ... BLOG Costa Rica ...

Grenouille transat BLOGPersonnellement cela ne m’intéresse pas du tout de vous parler du Costa Rica.
Comme s'il n'y avait qu'un seul Costa Rica ...

Surtout, d'autres que moi font cela bien mieux.
Voyez par exemple Wikipedia, le bon vieux Routard, le Petit Futé et autres Lonely Planet.

Ce dont j’ai envie, c'est plutôt de vous parler de MON COSTA RICA à MOI.
Celui que moi-même et ma famille vivons au jour le jour, a lo largo de la manera (chemin faisant), con el tiempo (au fil du temps).
Pays parfois merveilleux, souvent quand on y pense, d'autres fois horripilant, un peu comme la vie en général. En un peu mieux ...
Je vais essayer de vous le présenter, sans prétention, façon BLOG.

Pas de stress, on écrira au fils du temps, quand nous aurons le temps ... Pura Vida ...

@ bientôt,


L'Actualité du jour

Vamos ...
... a la playa !
Back to ...
... Tamarindo !!!

N° 83 - Taux d'intérêt négatifs, comment les fuir, s'en protéger et gagner de l'argent ? Par Charles Sannat - 19 octobre 2019
Publie le : 23/10/2019 - Source : INSOLENTIAE TV

Commentaire CRI :

Comment l’écureuil a changé de bord, retourné sa veste et viré sa cuti !!


CRI - Baisse des taux d'intérêt à zéroIl est désormais de notoriété publique qu’il y a trop d’argent dans le monde. Dans vos poches ni dans les miennes NON bien sûr mais dans le monde SI. Vous chercherez par ailleurs mais les « Infos » par exemple nous bassinent souvent avec les QE (Quantitative Easing) de la FED (Banque Fédérale Américaine) et de la BCE (Banque Fédérale Européenne).
Cet argent créé à partir de rien (des 0 et des 1 dans un ordinateur) s’investit principalement dans les marchés boursiers, autrement dit dans la Finance ce qui explique l’envolée continue des bourses US et européennes et ce, en l’absence de fondamentaux solides. Une vraie reprise par exemple qui n’a pas eu lieu depuis la crise de 2008.
De l’argent est prêté à taux très faible, voire nul aux entreprises et elles en profitent pour racheter leurs actions augmentant ainsi les profits des dirigeants, le rendement et/ou la plus-value des actionnaires. Autrement dit, la fête du SLIP permanente !!!

La bulle immobilière que l’on constate en France par exemple montre bien que les prix, dans les grandes villes notamment, sont totalement décorrelés de la réalité des salaires. Hors des campagnes délaissées et des villes à l’attrait négatif (comprendre il faut qu’on nous paye pour y habiter) certains prix de l’immobilier ne font absolument pas sens. Paris par exemple.
Ainsi, après toutes ces années où l’on a rasé gratis, se fait sentir de plus en plus vivement la nécessité de freiner cette gabegie en augmentant les taux d’intérêt par exemple ou en arrêtant d’inonder les marchés de liquidités.
Sachant bien en plus qu’il faudra bien rembourser un jour …

Augmenter les taux d’intérêt, tenté un moment aux USA, ce n’est pas possible sinon l’économie mondiale s’écroule comme un junkie sans sa dope quotidienne.

Alors QUE FAIRE ??

Et bien si on ne peut pas payer la monnaie engagée avec des intérêts ou une vraie contrepartie (du travail !) et si on ne veut pas la rembourser alors il reste à trouver une solution plus vicieuse.

CRI - Taux d'intérêt négatifEt c’est là qu’on va parler de taux d’intérêt négatifs !

De partout on entend les gens s’indigner que c’est un scandale, que c’est insensé, que l’argent ne rapporte plus rien …
A première vue, sachant que c’est la 1ère fois, hors inflation incontrôlée, depuis au moins 6.000 ans que l’argent ne rapporte rien, voire perd en capital on aurait tendance à hurler avec les épargnants qui se sentent lésés. Or en y regardant de plus près la réalité est toute autre.

D’abord il est parfaitement normal que plus d’argent en face de moins de vraie économie cela signifie forcément que l’argent vaut moins. Et s’il vaut moins, à priori on le rémunère moins, voire pas du tout, voire négativement. C’est d’ailleurs le cas depuis des années car une rémunération à 2 % comparée à une inflation du même taux = 0 = la tête à Toto !

Revenons aux épargnants qui hurlent. Prenons le cas du propriétaire parisien qui fait en 20 ans une plus-value de 500.000 € (pas rare !) sur son appartement, sa résidence principale. D’abord il est tout joyeux, il croit avoir gagné au Loto le bougre mais il déchante vite, voici pourquoi :

  • D’abord s’il a vendu à Paris pour racheter à Paris il a tout faux car partout les prix ont augmenté et la plus-value n’est donc que virtuelle. Pas les « frais de notaires » par contre qui d’une part ont augmenté en %. Et aussi dans le cas d’un nouvel achat, ont augmenté en proportion de l’énorme somme qu’il convient de débourser pour acheter par exemple un bien plus grand ou mieux placé.
  • S’il décide d’acheter en Province pour se reloger, à priori il peut se réjouir de l’opportunité qu’il a de placer son gain, 500.000 € par exemple en banque pour ses vieux jours. Et c’est là qu’il déchante une nouvelle fois car le banquier n’a rien de valable comme placements à lui proposer. Il lui faudra même prochainement sans doute payer pour que la banque prenne son argent en dépôt et lui en garantisse le retour.
  • L’immobilier locatif peut-être mais tout est cher et si on fait le ratio charges (taxe foncière, syndic, charges de copropriété, réparations, assurances, impôts et nouvelles-taxes-de-chaque-année, vacances de loyer, frais d’agences immobilières …) sur emmerdes (dégradations, sinistres, travaux non prévus, non-paiement des loyers, appels constant des locataires pour des riens, règlementations changeantes …) ça fait beaucoup sur beaucoup = 1/1 = 1 % qui doit être le rendement maximum locatif qu’on peut espérer dans les prochaines années tout en gardant les emmerdements liés à la location, 25 ans d’expérience, je passe mon tour … Je parie même que prochainement les rendements locatifs entreront également en territoire négatif.

- Bon, finalement je fais quoi avec mes 500.000 € ???

CRI - L'écureuil stocke des noisettesNe vous inquiétez pas, tout a été prévu pour vous. Ben oui, on l’a dit, il y a trop d’argent ! D’ailleurs 500.000 € gagnés passivement, sur 20 ans cela fait 500.000 / 20 / 12 = plus de 2.000 € par mois et encore sur un seul bien immobilier. La plupart des gens gagnent moins que cela en travaillant. Aucun jugement ni aucune morale dans mes propos, ce sont juste des faits.

Vous souvenez-vous de la Caisse d’Epargne ? Avant l’écureuil mettait vos noisettes de côté et le tas de noisettes augmentait peu à peu jusqu’à devenir indécent. Oui mais ça c’était avant !
Car désormais l’écureuil il a viré de bord et il grignote vos économies ! Saleté d’écureuil !!!

Christine Lagarde, nouvelle présidente de la BCE, ancienne directrice du FMI vous l’a dit voici quelques années, elle a parlé à Davos en 2014 dans un discours mémorable d’un RESET du système, autrement dit on efface la dette et on recommence tout.

Le problème c’est que pour faire un RESET il faut que tous les joueurs, les principaux pays du monde, soient tous d’accord en même temps et ça ce n’est pas gagné ! Alors Adios le RESET …

Mais rassurez-vous, si on paie ces gens si cher c’est pour qu’ils trouvent des solutions et ils ont trouvé ! Ils vont GRIGNOTER vos économies, petites ou grosses, ça c’est malin de chez malin !!!

CRI - Christine Lagarde - BCE 2019Et ce n’est pas si injuste que cela n’y paraît - sauf parenthèse, bien entendu pour ceux qui n’ont pas d’économies et qui seront tondus d’une autre façon - car beaucoup de gens qui se sont enrichis ces dernières décennies ont bénéficié de ce système accolé à la dette générale (celle des pays notamment) avec remboursement constamment reporté.
Il semble qu’il faille désormais passer à la caisse et je pense qu’on est parti pour un sacré tour de manège, accrochez-vous !

Car c’est en faisant peu à peu (grignotage) diminuer la masse d’argent en circulation et surtout investie sans qu’elle ne profite à l’économie réelle que l’argent résiduel reprendra au fil du temps un peu de couleur. Donc moins d’argent = plus d’argent à terme. Personnellement je pense que ce petit jeu va durer des années, une génération peut-être, les 30 Glorieuses mais à l’envers. Bonne pioche !!

Autre intérêt de la chose et pas des moindres, cette déflation +/- organisée (car il y aura de temps en temps des petites piquouzes de planche à billets) va accompagner la décroissance qui nous attend tous ou presque du fait principalement du déclin des énergies faciles (les énergies fossiles) qui a déjà commencé depuis une dizaines d’années sans que personne non plus ne s’en rende trop compte.

Oh la la me direz-vous, pas gai tout ça mais que nenni ! Car c’est bien dans les périodes troubles que les fortunes se font et se défont.
Si après avoir lu ceci vous continuez néanmoins à vous lamenter que :

- Ma chère madame l’argent ne rapporte plus rien, quel scandale, c’est foutu, on va tous crever !

Et bien oui, vous êtes sacrément mal barré !

Donc achetez plutôt du tangible, de l’OR par exemple et puis aussi de l’immobilier pas trop taxé et d’un bon rapport, au Costa Rica par exemple.
Par ailleurs ici l’argent vaut encore quelque chose car on peut le placer à près de 10 % net annuel, garanti en plus ! Pour des raisons que je ne vais pas détailler mais qui ont rapport avec la démographie, la saine gestion des banques par incompétence ou inertie et un endettement plus bas que celui des pays occidentaux.

Donc la roue tourne, c’est comme ça, si vous êtes mobile, si vous ne voulez pas subir et si cela vous intéresse (le contraire est bien aussi) il y a des solutions pour vous !




Costa Rica Immobilier


Costa Rica Immobilier | Copyright © 2011-2019