Mon Costa Rica à moi ... Vivre au Costa Rica ... BLOG Costa Rica ...

Grenouille transat BLOGPersonnellement cela ne m’intéresse pas du tout de vous parler du Costa Rica.
Comme s'il n'y avait qu'un seul Costa Rica ...

Surtout, d'autres que moi font cela bien mieux.
Voyez par exemple Wikipedia, le bon vieux Routard, le Petit Futé et autres Lonely Planet.

Ce dont j’ai envie, c'est plutôt de vous parler de MON COSTA RICA à MOI.
Celui que moi-même et ma famille vivons au jour le jour, a lo largo de la manera (chemin faisant), con el tiempo (au fil du temps).
Pays parfois merveilleux, souvent quand on y pense, d'autres fois horripilant, un peu comme la vie en général. En un peu mieux ...
Je vais essayer de vous le présenter, sans prétention, façon BLOG.

Pas de stress, on écrira au fils du temps, quand nous aurons le temps ... Pura Vida ...

@ bientôt,


L'Actualité du jour

La Terre
on a cessé
d'en faire ...
... Achetez !!!

N° 107 - 20/03/2020 - Le coronavirus au Costa Rica - Exemple de confinement champêtre

Au Costa Rica pas encore de panique apparente due au nouveau coronavirus (2019-nCoV) mais par précaution nous nous sommes auto-confinés dans la finca (ferme en français) qui est sensée nous servir d’abri imprenable en cas d’attaques de zombies, de guerre thermonucléaire totale, de chute d’une météorite de la mort de 20 km de diamètre en plein sur la voiture, de montée du socialisme (le pire !) et autres joyeusetés dont l’Histoire nous abreuve parfois.
Dont la peste noire moyenâgeuse et sa version moderne dites maladie Covid-19 qui aurait sauté d’un serpent à un pangolin puis à une chauve-souris en soupe puis incidemment sur un quidam chinois qui passait par là pour aller acheter des baguettes, c’est vraiment pas de bol ! De riz bien entendu, la boucle est bouclée et tout ceci est d’une logique implacable et toute contestation de la vérité-vraie-bénie-soit-elle est aussitôt punie d’excommunication médiatique.
Le pays, je parle ici du Costa Rica, par contre a bien anticipé en fermant tout ce qui pouvait l’être et il semble que les gens, la majorité en tous les cas, se soient également auto-confinés.

Depuis 2 ans nous n’allions plus trop à la finca, étant chaudement occupés sur le littoral pacifique à autre chose que mener une vie simple et bucolique en moyenne montagne, on se demande bien pourquoi ...
Donc le retour à la campagne fut un peu épique, grosse fuite d’eau (voir photo) hier (réparée), un des câbles aériens qui amène l’électricité du chemin à la maison (300 mètres de câbles x 3 lignes) est en surchauffe (voir photo) et donc à réparer d’urgence avant que ça ne pète ce qui mettrait à mal nos réserves carnées. Mon électricien favori s'étant auto-confiné j’en cherche un autre …
Les coyotes, les faucons et les boas constrictors (vu un spécimen de 3 mètres hier en travers du chemin) ont en notre absence durable décimé les poules, plus non plus de cochons … ah oui je m'en souviens on les a mangés ! Les chevaux ont abîmé leurs clôtures, on répare et les chiens (7 dont 1 seul mâle, c’est important, lire la suite) réclament de l’attention ainsi que les filles humaines (3), je ne sais pas si on va y arriver, peut-être, sans doute, mais ça va prendre du temps. Mais bon, du temps, il semble qu’on en ait désormais à revendre.

Si vous ajoutez à cela 3 (petits) camions de déménagement qui ont dégueulé leurs cargaisons un peu partout et qu’on n’a pas encore pris le temps de ranger si tant est que le mot ranger ait encore une signification quand on a comme moi la chance (?) de vivre dans un univers exclusivement féminin, 4 représentantes à demeure plus la tante qui vient tous les jours et avec de la chance la belle-mère qui vient le week-end ...
Autant vous dire que même avec mes 80 kg dont l’essentiel, même si cela n’apparaît pas de prime abord, est fait de muscles, armé jusqu’aux dents de surcroît, je peine à avoir raison dans mon mâle raisonnement et ceci même quand la logique la plus élémentaire le démontre sans la moindre ambiguïté. Mais que vaut la logique la plus implacable fut-elle d’un mâle en détresse face à une horde de femelles en possible furie ? Poser la question c’est y répondre, nous le savons tous, j’ai bien dit tous.

Pendant qu’elles s’occupent à fort volume, voix stridentes et musique boom-boom, à « ordonner » tout ce bazar sans qu’étonnement on ne se rende bien compte de l’avancement de la chose, parfois même cela semble reculer, moi, seul, en 2 temps 3 mouvements j’ai organisé et barricadé mon bureau ce qui fait que n’en sors plus guère que lorsqu’on m’appelle - quand on ne m’oublie pas purement et simplement - pour manger ou que l’envie me prend d’arpenter mes terres pour mesurer l’ampleur de ce que j’ai à faire dans les années qui viennent. J’ai bien un péon pour m’aider dans cette immense tâche mais il est si lent que quand je le vois s’avancer dans le chemin, au loin, j’ai nettement l’impression qu’il recule, idem le travail bruyant de mon personnel féminin.

Mais en même temps, la vie étant faite d’alternance de plus et de moins, une excellente nouvelle néanmoins car c’est l’été qui arrive dans cette zone du Costa Rica et qui à priori va durer 1 à 3 mois amenant au passage ses cohortes de grillons ou assimilés locaux qui font fort heureusement tant de bruit parfois qu’on n’entend plus hurler le personnel féminin qui s’active au loin dans le désordre le plus total.
De temps en temps certaines d’entre elles amorcent soudainement et sans raison apparente, du moins à portée de ma compréhension, un mouvement vers la maison principale où se trouve mon bureau mais alors je prétexte un travail fou et des appels urgents pour me barricader et ne pas répondre aux sollicitations qui se perdent au gré du vent et cela me convient parfaitement. Du moins jusqu’au soir où je n’y couperai pas si je veux manger décemment.

Donc tout va parfaitement bien dans le meilleur des mondes et d’ailleurs ce matin je me suis rassasié de jus de noix de coco à peine cueillies (voir photo).
8 noix qui donnent 2 litres de jus, la nature est généreuse. D’ailleurs les écureuils ne sont pas les derniers à en profiter et il ne faut pas trop tarder à les récolter sur l’arbre avant qu’elles ne tombent à terre sinon adieu la potion magique de santé du matin.

Tout bien pesé et malgré les apparences qui sont parfois trompeuses (le personnel féminin) il se peut que tout au bonheur retrouvé de la vie campagnarde je me confine à tout jamais, la seule contemplation du Lac Nicaragua au loin suffisant à combler mon âme si lasse d’avoir tant consommé parfois ces cochonneries qui peinent à arriver aujourd’hui et dont on se rend compte, en ne les ayant plus, qu’elles ne nous manquent pas. Elles ne nous manqueront plus.

A moi pauvre pécheur elles ne manquent déjà plus depuis des années mais il me reste à convaincre le personnel féminin. Le coronavirus m’y aidera peut-être … à chacun sa croix !


Sur ce, portez-la bien (la croix, la vôtre), portez-vous bien, bon confinement à tous et peut-être @ bientôt …
 

Finca - Grosse fuite d'eau à l'entrée - 1

Grosse fuite d'eau à l'entrée de la finca - Réparée sous 2 heures seulement grâce au syndicat d'eau !
 

Finca - Grosse fuite d'eau à l'entrée - 2

Cela fait rire l'un des chiens et le péon (?)


Finca - Surchauffe sur les lignes aériennes d'électricité

C'est chaud sur les lignes électriques !!! Il faut que j'arrive à dé-confiner un électricien avant que ça ne pète !


Finca - 8 noix de coco pour plus de 2 litres de jus !

Tout cela n'est rien en face d'un bon jus frais de noix de coco le matin !



Costa Rica Immobilier


Costa Rica Immobilier | Copyright © 2011-2020