Mon Costa Rica à moi ... Vivre au Costa Rica ... BLOG Costa Rica ...

Grenouille transat BLOGPersonnellement cela ne m’intéresse pas du tout de vous parler du Costa Rica.
Comme s'il n'y avait qu'un seul Costa Rica ...

Surtout, d'autres que moi font cela bien mieux.
Voyez par exemple Wikipedia, le bon vieux Routard, le Petit Futé et autres Lonely Planet.

Ce dont j’ai envie, c'est plutôt de vous parler de MON COSTA RICA à MOI.
Celui que moi-même et ma famille vivons au jour le jour, a lo largo de la manera (chemin faisant), con el tiempo (au fil du temps).
Pays parfois merveilleux, souvent quand on y pense, d'autres fois horripilant, un peu comme la vie en général. En un peu mieux ...
Je vais essayer de vous le présenter, sans prétention, façon BLOG.

Pas de stress, on écrira au fils du temps, quand nous aurons le temps ... Pura Vida ...

@ bientôt,


L'Actualité du jour

La Terre
on a cessé
d'en faire ...
... Achetez !!!

N° 112 - 24/08/2020 - Quelques solutions pratiques qui répondent aux problématiques soulevées dans le post précédent, le 111. Pour POSITIVER ;-))

Solutions :
 

Quitter les grandes villes- Violence urbaine1. Déjà quitter les grandes villes tant que vous le pouvez encore.

En France par exemple l’immobilier urbain a toujours de la valeur mais dans les points chauds de certaines grandes agglomérations autrefois très courues (Lyon, Marseille, Bordeaux, Grenoble, Nantes, Rennes, Lille, couronne parisienne et même déjà certains arrondissements de Paris …) l’immobilier ne vaut plus grand-chose ou a entamé sa grande glissade.

Sauf MIRACLE, personne à l’horizon pour le moment pour remettre un peu d’ordre dans tout ce merdier, ce n’est pas près de s’arrêter !
 


La finca, la ferme au Corta Rica2. La finca (la ferme) j’en ai parlé au poste précédent. Assurez-vous d’avoir de l’eau en abondance, de la bonne terre, d’être formé pour élever des animaux, faire pousser des trucs, réparer des machins, n’être pas non plus trop isolé car souvent c’est plus d’inconvénients que d’avantages (à moins de se la jouer ermite), de pouvoir rester informé de ce qui se passe (Internet), d’être en sécurité, de pouvoir le cas échéant attendre des jours meilleurs.

Certains appellent cela une BAD, Base Autonome Durable.

Ayant anticipé ce qui se passe aujourd’hui j’ai eu la chance d’en acquérir une, voir ICI. Privilégiez les pays qui protègent leurs frontières et où le citoyen peut se défendre au cas où.
 

Les ménnonites au Costa Rica


3. Les communautés, tribus, sectes, appelez cela comme vous le voulez, qui permettent aux gens qui ont les mêmes façons de vivre et souvent de voir les choses de s’organiser en eux pour le bien commun. Communauté cela ne signifie pas pour autant que vous êtes obligés d’avoir les cheveux longs et sales, des sandales qui vous font mal aux pieds, un pull informe décoloré qui gratte et toute la panoplie du hippie moderne. Vous n’êtes pas non plus obligés (sauf exception) de fumer des joints du matin au soir ni de partager votre épouse avec la communauté.
 
Ici au Costa Rica nous avons par exemple les mennonites, ils vivent entre eux, travaillent beaucoup, ne font chier personne et sont très appréciés de la population.
Un exemple à suivre, je ne parle pas de leur mode de vie et croyances, chacun son truc, seulement de leur organisation.

Sans aller jusque-là, nous proposons des développements immobiliers qui bien qu’en préservant l’indépendance de chacun vous permettent de vivre avec des gens qui partagent peu ou prou les mêmes intérêts. Le communautarisme n’est pas mauvais s’il est constructif et respectueux.

Partout où j’ai été dans le monde j’ai toujours vu les gens qui se ressemblent s’assembler, c’est une caractéristique de base chez les humains, chez pas mal d’animaux aussi. Après tout dépend de ce qu’on fait de son temps, comprenne qui pourra …
 

Ne profitez pas de l'Etat Providence

4. Même si c’est facile, tentant et si même parfois on n’a pas le choix sous peine d’être à la marge et persécuté ne profitez pas sans vergogne de l’Etat dit « Providence » qui s’avère au final un piège inextricable, une prison dorée dont on comprend généralement les limites trop tard lorsque vient le temps des regrets amers. Ah si j’avais fait ceci à temps, Ah si plus jeune j’étais parti là-bas

Trop tard, la grande faucheuse n’est plus très loin, reste seulement à espérer que l’Univers vous offrira une autre chance.
Et tout bien considéré, même si vous avez une autre chance il faudra bien à un moment donné vous sortir les doigts du cul comme on dit si joliment, alors n’attendez pas et faites-le maintenant !

Et surtout n’oubliez pas de les laver à l’alcool à cause du COVID, la bébête est partout !
 
Et donc :
 
 
5. Déjà préparez-vous, formez-vous ! En Finances on annonce « les performances passées ne préjugent pas des performances futures » en espérant l’inverse néanmoins lorsque les performances ont été bonnes.
Dans le cas présent, pour la plupart des gens, quelles qu’aient été les performances passées, les futures dans tous les cas seront globalement moindres.

Autrement dit, on est dans la merde !
 
 
6. Il reste néanmoins encore quelques pays au monde où l’on peut encore s’organiser pour que, si on s’y prend bien ET qu’on écoute les gens qui savent, on puisse prospérer sur le moyen/long terme ou au moins vivre peinard et en PAIX.

Le Costa Rica fait encore partie de ces pays.
 
 
7. Contactez-nous et on en parle : contact@costarica-immobilier.net 
 
 
Plage, cocotier, hamac au Costa Rica



Costa Rica Immobilier


Costa Rica Immobilier | Copyright © 2011-2020