Mon Costa Rica à moi ... Vivre au Costa Rica ... BLOG Costa Rica ...

Grenouille transat BLOGPersonnellement cela ne m’intéresse pas du tout de vous parler du Costa Rica.
Comme s'il n'y avait qu'un seul Costa Rica ...

Surtout, d'autres que moi font cela bien mieux.
Voyez par exemple Wikipedia, le bon vieux Routard, le Petit Futé et autres Lonely Planet.

Ce dont j’ai envie, c'est plutôt de vous parler de MON COSTA RICA à MOI.
Celui que moi-même et ma famille vivons au jour le jour, a lo largo de la manera (chemin faisant), con el tiempo (au fil du temps).
Pays parfois merveilleux, souvent quand on y pense, d'autres fois horripilant, un peu comme la vie en général. En un peu mieux ...
Je vais essayer de vous le présenter, sans prétention, façon BLOG.

Pas de stress, on écrira au fils du temps, quand nous aurons le temps ... Pura Vida ...

@ bientôt,


L'Actualité du jour

Vamos ...
... a la playa !
Back to ...
... Tamarindo !!!

N° 84 - 08/02/2019 - Le prochain tyran-dictateur-despote est en train de grandir sous nos yeux et il est tout VERT !!

Au nom de la religion, de Dieu même (soyons fous !!), de la patrie, du parti, de la révolution, de la sécurité, de la loi … les prétextes sont innombrables pour inciter ou contraindre l’Homme au sacrifice individuel ou collectif. Les hommes (les femmes et les enfants aussi) au cours des millénaires ont péri par centaines de millions au nom d’un machin qu’ils n’ont jamais vu ni compris, qui n’a pas même de consistance autre que ce qu’on veut bien lui donner par biais cognitif mais qu’on peut très concrètement résumer ainsi :

Intérêts privés incompatibles avec l’intérêt général - TPMG - Tout Pour Ma Gueule

Souvent intérêts d’un petit nombre bien organisé contre l’intérêt de la masse inorganisée, peu informée ou pire désintéressée de son propre sort par ignorance, bêtise, paresse, inconscience, naïveté, béatitude …

Depuis des années, une vingtaine, je m’interroge sur le « changement de paradigme » que je sais inéluctable et je me demande avec une certaine anxiété parfois COMMENT cela va se passer. Pour ma petite personne je suis seulement curieux de savoir ce qui va se passer, l’anxiété c’est plus pour les enfants, ils ont encore la vie devant eux, je parle des miens. Car nous sommes bientôt arrivés aux limites de la croissance infinie dans un monde fini. Il paraît que l’année 2018 a été l’année de la prise de conscience de cet état de fait par une partie de la population mondiale, soit, tant mieux, enfin ! Mais de la prise de conscience aux solutions à mettre en place pour atterrir en douceur, pour peu du moins que cela soit encore possible, il y a un monde !

Le réchauffement climatique au Costa Rica - On va tous cramer !!!Enfer et damnation, je viens affreusement de comprendre que les « zotorités » ont trouvé depuis longtemps leur cheval de bataille, j’ai nommé le fameux « changement climatique », épouvantail qui plane depuis des années déjà sans qu’on s’en rendre trop compte (Cf. le GIEC) au-dessus de notre tête et qui depuis peu croît à vitesse exponentielle comme toutes les emmerdes qui nous attendent. Le GIEC serait un groupe « d’experts », je cite et déjà quand j’entends ce mot « expert » je fuis à toute jambes car je sais trivialement que d’un expert je n’ai qu’à attendre des emmerdements à venir. Faites le comptes des « zexperts » que vous avez eu à fréquenter dans votre vie et voyez de quel côté penche la balance. Du côté des emmerdes ou du côté des solutions ? « Zotorités » et « zexperts » même combat pour enfumer la plèbe.

Je ne conteste pas le changement climatique en tant que tel. Tout le monde comprend que l’histoire de la Terre (± 4.5 milliards d’années) est jalonnée de hausses et de baisses de températures en cycles de diverses durées.
Là où c’est nouveau, c’est que l’homme en environ 200 ans (soit en un laps de temps négligeable par rapport à l’âge de la Terre) aurait réussi à lui seul à modifier ces cycles naturels dont les causes sont innombrables et pour la plupart mal ou carrément non connues. Par l’augmentation du CO² notamment dont certains nous disent que c’est catastrophique alors que d’autres nous démontrent qu’on n’en a rien à battre ! Voire qu’au contraire le CO² est bénéfique à la croissance des plantes, à l’écosystème … Une chose est sûre cependant, ce n’est pas le CO² qui fait disparaître les gros mammifères ou les abeilles, la biodiversité autrement dit. Là si, le constat est accablant et l’Homme est assurément responsable, à l’échelle individuelle et collective. Là oui, il y a matière à agir notamment en mettant un frein à la chimie qui est en train de nous tuer à petit feu.

Mais c’est plutôt l’usage qui est fait du concept de « réchauffement climatique » qui m’intéresse dans cet article.
Il est inéluctable que la croissance infinie n’est pas possible dans un monde fini où par définition-même les ressources diminuent chaque jour un peu plus d’autant que pendant le même temps notre population croît exponentiellement. Ce qui n’empêche pas les politiques de nous rebattre les oreilles depuis des générations avec cette foutue croissance du PIB obligatoirement grande consommatrice de ressources dont on sait aujourd’hui pertinemment qu’elle est mortifère ! Cherchez l’erreur ! D’un côté recherche à tout prix de la croissance même au prix d’énormes mensonges car d’un autre côté il est avéré que globalement nous avons atteint au niveau mondial les limites de la croissance et il ne peut y en avoir un peu plus qu’en rendant exsangue cette Terre qui est notre berceau. Autrement dit en sciant la branche sur laquelle nous sommes assis. Pas très futé comme politique !
Pour autant les politiciens de haut niveau, du moins une partie d’entre eux et surtout ceux qui les tiennent sont tout ce qu’on veut, sauf idiots. Il faut être un idiot pour penser que les politiciens n’y comprennent rien. Ils comprennent parfaitement qu’ils vous mènent à l’abattoir mais comme ils considèrent que c’est inéluctable alors ils n’en ont rien à cirer. C'est pour votre bien !

Il y a donc un GROS loup là-dedans et je viens de comprendre …
Je dois être un peu idiot moi-même car depuis toutes ces années j’aurais dû comprendre, vraiment !

Je reprends, le VRAI problème c’est l’épuisement des ressources, il est clair qu’il n’y en aura pas pour tout le monde. Mais ce n’est pas très « vendeur » comme idée, dire « voilà, le peu qu’il nous reste il va falloir le partager ». Autrement dit « je prends le meilleur et dans le meilleur des cas je te laisse les miettes ». D’autant que la population augmente, la classe moyenne explose de partout, en Inde, en Chine, même au Costa Rica et tous ces gens veulent des voitures, des grandes maisons, voyager en avion, des iMachins … Compliqué, très compliqué donc de dire à tout ce beau monde, non, non pendant 2 ou 3 générations l’autre monde s’est gavé de tout ça, ils ont tout bouffé et il n’y en a plus pour vous bande de gueux. Attention, ce sont des faits économiques, pas de la repentance. Parenthèse, c'est une chose que d'avoir des ressources sous ses pieds, c'est autre chose que de savoir en tirer partie. Restez à pieds, au mieux à vélo et encore 1 vélo pour 10, là est l’horizon de votre espoir. Même les chaussures, si ça continue, on n’en aura qu’une paire pour 2. En encore, des sandales. Usagées … Les gens vont s’étriper, c’est sûr. Il faut donc trouver un autre moyen.

Le réchauffement climatique en BretagneEt cet autre moyen c’est le « Réchauffement Climatique » avec des Majuscules s’il vous plaît car cet ogre moderne va tout dévorer sur son passage, on va tous griller, les riches comme les pauvres. Là réside une partie de l'astuce, en apparence tout le monde est dans le même panier. 
En présentant le supposé problèmissime du 21ème siècle comme global il est alors plus facile d’imposer des solutions globales et drastiques.
Je crée un problème, je te vends la solution, imparable !
Ainsi est né le GIEC en 1988, ainsi Al Gore en 2006 nous émeut avec « Une vérité qui dérange » et roule ma poule, c’est parti. Toujours les mêmes grosses ficelles, on table sur l’ignorance, on joue sur les émotions.
Certains gros malins bien informés créent même une bourse au carbone, autrement dit un droit à polluer en achetant les certificats ad hoc.
Ici au Costa Rica certains gros propriétaires fonciers sont payés une misère par hectare laissé inexploité pour permettre la vente desdits certificats ce qui au final arrange tout le monde car :

  • Quelques centaines ou milliers d’hectares hérités d’une ascendance qui n’a jamais payé le moindre centavo pour les acquérir multipliés par quelques centaines de dollars US à l’hectare (assez peu en vérité) ça fait néanmoins un gros paquet de flouze pour rester à la casa à siroter de l’Imperial avec l’argent du Monsieur du carbone. Au Costa Rica ou ailleurs …
  • Chaque certificat à l’hectare étant revendu x fois plus cher qu’à l’achat à la bourse carbone va rapporter aux acteurs de ce négoce des sommes qu’on n’imagine même pas ! C’est le job rêvé, la poule aux œufs d’or, la transmutation du plomb en or ! Parfaite alchimie, j’achète du vent, je vends du vent et je récupère des vraies pépites. L’autre jour en perdant mon temps sur YouTube j’ai vu un jeune gars, tout contrit, qui achetait un certificat carbone pour compenser le voyage qu’il venait de faire en avion. Pour un peu le malheureux se serait auto flagellé d’avoir voyagé dans les airs. Qu’on vende donc des fouets aux lanières cloutées avec ces certificats carbones afin que les pigeons aient encore meilleure conscience. Notez que c’est de la bonne conscience à peu de frais car si véritablement on ne veut pas polluer alors on reste chez soi !

J’en reviens au réchauffement climatique qui indubitablement va nous griller les neurones pendant des années, des décennies du moins si on ne s’est pas entretués avant. On voit déjà, çà et là, poindre des mouvements écologiques radicaux, jusque-là tapis dans l’ombre, qui ne vont pas tarder à nous imposer des politiques auprès desquelles celles de Mao Zedong, de Pol Pot, de Staline (les exemples historiques sont légions) vont passer pour des règlements de paroisses de campagne. Du moins essayer. Je publierai certainement des exemples prochainement.

J’ai donc (enfin) compris pourquoi les pays occidentaux continuent sans sourciller la politique de croissance folle, pourquoi ils tiennent encore tous (Europe, FED, BCE, FMI, OCDE, BM …) leurs discours absurdes qu’un enfant de 10 ans peut démonter aisément pour peu qu’il soit informé. C’est parce que demain il n’y aura personne pour les juger et leur faire payer la facture de leurs mensonges éhontés.

- Parce que d’une part la plupart des gens seront morts ou tellement affaiblis physiquement ou intellectuellement, les 2 souvent, qu’ils auront d’autres préoccupations plus immédiatement vitales.

- D’autre part parce qu’à l’image de ce jeune touriste qui achetait au prix de l’or un morceau de papier toilette avec un numéro dessus pour racheter à bon compte sa culpabilité nous allons tous sombrer à un moment ou à un autre, selon une forme ou une autre dans une sorte de dictature VERTE qui n’aura rien à envier à ses consœurs historiques tristement célèbres. Ainsi reviendront « nous sauver » les petits pères des peuples, les grands timoniers, qui, avec la bénédiction de ceux qu’ils asserviront à leurs fausses doctrines paieront au centuple le prix de leur confiance trop facilement accordée.

La courbe du GIEC. Dans quel sens ?Petite remarque en passant, ça va être compliqué à l’avenir, je sens, de trouver un endroit où passer du bon temps WTSHTF, When The Shit Hits The Fan comme disent les gringos, quand la merde atterrit dans le ventilateur.

Tout n’est pas noir cependant. Le Japon par exemple, malgré les tremblements de terre, les tsunamis, son énorme dette … se maintient parfaitement dans la tourmente ordinaire en l’absence de toute croissance. Comme quoi on s’en contrefout de la croissance. Pendant des décennies, des siècles parfois il n’y a pas eu de croissance dans le monde et les gens s’en foutaient comme de l’An 40 qui lui-même n’existait pas encore, c’est dire le niveau d’inconsistance du truc ! Je crois qu’on a inventé la croissance pour payer des milliers d’économistes de mes 2 à ne rien foutre de leur vie et le pire c’est qu’ils mangent tous les jours !

La BONNE NOUVELLE quand même c’est que le Costa Rica est en phase de gagner son pari du mix énergétique 100 % renouvelable. Comme quoi, vu le bordel ambiant par ailleurs, ce pays est miraculeux, je crois l’avoir déjà évoqué dans d’autres articles.

Résumé :

  • On vous vend le réchauffement climatique, en 2100 on sera tous cramés ! Sans risque, qui sera encore là pour vérifier ? Si c’est vrai il n’y aura alors plus personne ou peu s'en faut pour réclamer et si c’est faux ce sera bien entendu « grâce » aux dictatures vertes qui auront tué tant de gens « pour le bien de l’Humanité » s'entend, par pure prévention***. Jackpot assuré dans les 2 cas, l’histoire ayant une tendance fâcheuse à se répéter, je parie par conséquent sur la seconde option.
  • En attendant on croît à tout va jusqu’à la limite des ressources et peut-être on explose. Pour éviter cela, le grand « RESET » qui va ruiner la grande majorité des gens sera vendu comme une solution, génial !
  • Pour éviter l’inéluctable, en attendant la ruine, on va vous décroître de force. Déjà dans votre quotidien, on passe en phase d’accélération.
  • Pendant ce temps à Davos on peine à garer les jets privés. Étonnant non ?

Franchement, le mec qui a monté tout ça, il mérite un prix Nobel de collapsologie, c’est imparable.

 

*** Par « prévention » justement, un homme est rentré en clinique à Nice pour un simple contrôle de la prostate et la maladie nosocomiale contractée à cette occasion lui a valu une amputation des jambes et des doigts.
Moralité : ne vous laissez pas mettre n'importe quoi dans le derrière et sachez éviter la « prévention » !



Costa Rica Immobilier


Costa Rica Immobilier | Copyright © 2011-2019