Actualités par Costa Rica Immobilier / 2006 - 2018 / "LA CRISE" ... faut gérer !!!

Le but avoué de cette page est de vous présenter ce qui va bien ici, au Costa Rica et ce qui va moins bien chez vous, en France, en Belgique, en Suisse, au Québec …Dans le but premier de contribuer à la « réinformation » qu’offrent parfois les médias alternatifs du Net. Car les medias dits « traditionnels » on cessé depuis belle lurette de vous informer.
A propos de crise, nous pensons que le déclin qui a commencé en réalité en 2007 n’est pas une crise justement mais plutôt une récession. Et une récession ça dure, ça dure … depuis 25 ans au japon par exemple. Et rien ne dit que cette recession aura une fin à moins peut-être de passer par une nécessaire et vitale mutation.
Là est sans doute la clé de la nouvelle ère ...

Mais dans le moment présent, il ne s’agit pas de se lamenter mais plutôt de réagir intelligemment face à ce phénomène. Nous déplorons fortement l’inertie des politiciens, de droite comme de gauche, qui, forts des bienfaits des 30 glorieuses (1945 - 1974) n’ont pas pris la mesure des 35-40 dernières années. Car ils n’ont su que créer de la dette au lieu de développement. Nous disons développement et pas « croissance » (au sens keynésien du terme) car la croissance à tout va, chère aux politiciens de tout poil, n’est qu’un mythe destructeur puisqu’on vit sur une planète finie et qu’on n’en a pas de rechange. A moins bien entendu qu'on choisisse la croissance durable.
Alors plutôt que de croire en leurs vaines promesses, demain on rase gratis, nous préférons anticiper et prendre en main notre vie et notre avenir. Celui de nos enfants aussi. De l’information orientée peut-être mais de la vraie information.

  • 1945 - 1974 : les 30 glorieuses : période de forte croissance économique.
  • 1975 - 2004 : les 30 menteuses : croissance artificiellement entretenue grâce à la dette.
  • 2005 - 2034 : les 30 piteuses ? On en reparle dans quelques années …

D’ici là, on réagit et on anticipe … Coluche disait : "Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça". Oui, pour moi aussi, depuis toujours, "c'est comme ça" ! J'ai juste envie de me donner la chance qu'il en soit autrement ...

PS : introduction à Actualités écrite en 2011


L'Actualité du jour

Plus envie de critiquer
12 ans de Costa
ça change la vie
Merci !!!

N° 21 - Près de la moitié des locataires a du mal à payer son loyer. Aïe ! Aïe ! Aïe !
Publié le : 19/04/2012 - Source : Boursorama

Les poches vides ...(Relaxnews) - 46% des Français, qui sont locataires de leur logement, avouent rencontrer des difficultés pour régler le loyer, révèle le nouveau baromètre Sofinscope, ce jeudi 19 avril 2012. En moyenne, ces derniers doivent consacrer près de 520 € (hors charges) pour se loger. Un taux d'effort supérieur à celui des propriétaires. 35% des revenus des locataires sont en effet dédiés au logement, contre 15% pour les propriétaires.

A l'heure où le pouvoir d'achat est au cœur des préoccupations des Français, le logement s'impose toujours comme le principal fardeau pesant sur le budget des Français. Locataires et propriétaires confondus, la dépense mensuelle s'élève en moyenne à 616 €, soit 23% du revenu des Français. En détails, les locataires doivent consacrer près de 520 € pour se loger et les propriétaires 780 € pour rembourser leur emprunt immobilier.

Ces dépenses élevées ne sont pas sans conséquence sur la vie des consommateurs. Pour 66% de locataires et 38% de propriétaires, elles ont un impact direct sur le budget consacré aux loisirs. Plus inquiétant, la lourde charge du logement pèse sur les dépenses de santé, pour 56% des locataires et 47% des propriétaires.

Ce baromètre Sofinscope a été réalisé par OpinionWay, auprès d'un échantillon de 973 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, interrogés du 6 au 7 avril 2012.

Commentaire CRI :

CAF et allocation logementD’un côté l’immobilier va se ramasser, c’est sûr. Sale temps donc pour les vendeurs donc mais beau temps pour les acheteurs. Dont ceux qui souhaitent investir dans l’immobilier locatif. On peut du moins le penser ...
D’un autre côté, si plus en plus de français (ailleurs qu’en France c’est la même chose) peinent à payer leur loyer, faire du locatif à l’heure actuelle n’est pas très judicieux. C’est le moins qu’on puisse dire. A moins de donner dans le social car là au moins le bailleur a l’assurance d’être payé, en partie ou intégralement, par la CAF et autres prestataires sociaux. Super bon plan à priori mais (très) limité dans le temps. Car les "assistés" augmentent au rythme où les "assistants" diminuent. En comptant bien, on se rend compte que les "assistés" augmentent même bien plus rapidement que l'autre catégorie. Et que se passera-t-il quand on comptera 5 assistés pour 1 assistant ? Et bien je vais vous l'dire. Cela fera 6 pauvres d'un coup !
Côté pile ou côté face, pas vraiment matière à se réjouir. Il va falloir inventer autre chose pour assurer ses vieux jours … Compter sur ses enfants ? Je plaisante ! Vous avez une meilleure idée ?



N° 20 - Réforme fiscale : Sérieux coup de frein ! Une belle leçon de politique ...
Publié le : 15/04/2012 - Source : Ensemble de la presse du Costa Rica, 11 et 12 avril 2012

Paradis fiscal - Globe terrestre et tas d'or La Sala IV (Chambre Constitutionnelle) a mis un coup d’arrêt à la procédure législative concernant le plan fiscal pour vice de forme. Selon elle, la prolongation de la période de discussions du projet au sein de la commission spéciale et la non-publication au journal officiel de la version modifiée du texte, ont rendu la procédure illégale. Cette décision de la « Sala IV » oblige les députés à reprendre depuis le début le travail législatif. Face à cette nouvelle situation qui menace sérieusement la viabilité du projet, le Gouvernement a décidé d’attendre le texte exact de l’arrêté avant de faire connaître ses nouvelles dispositions et éventuellement un « plan B ».

Commentaire CRI :

Voici une brève qui illustre à merveille toute l’intelligence du Costa Rica.
Depuis quelques années, plusieurs pays, dont la France (qui a même envoyé ses limiers de Bercy former les fonctionnaires locaux du fisc) et l’OCDE sont venus sur place expliquer au Costa Rica qu’il ne levait pas assez d’impôts auprès de ses citoyens et résidents. Cf. l’affaire dite « le Costa Rica est un paradis fiscal », on l’inscrit donc sur la « liste noire de l’OCDE ». En effet, on comprend bien qu’il est difficilement supportable pour des « grands pays » qui écrasent d’impôts et taxes leurs populations de constater que des plus petits qu’eux ne suivent pas la même voie. Et s’en sortent ! Toutes proportions gardées bien entendu.
Cet article nous expose toute l’habileté des politiciens locaux passés maîtres dans l’art subtil de faire du surplace tout en donnant l’impression d’avancer en reculant.
Un vice-roi quelque part en Amérique Latine disait autrefois « pour gouverner dans cette région, il faut faire peu et SURTOUT, le faire lentement ».

Nous sommes heureux de constater que, par ici, la sagesse ancestrale ne se perd pas.



N° 19 - Les prix de l'immobilier en France pourraient chuter de 15% d'ici à fin 2013 selon S&P. 5, 10 ou 15% ... Quelle sera la baisse exacte des prix de l'immobilier pour 2012 ? Le point entre agences immobilières, de notation et les notaires.
Publié le : 13/04/2012 - Source : L'Expension

15% pour Standard&Poor's :

L'agence de notation table sur une chute de 15% d'ici à la fin 2013 sur le parc résidentiel français. Les prix reviendraient ainsi à leur niveau de début 2009, a estimé jeudi l'agence d'évaluation financière Standard & Poor's (S&P). "Si l'expérience passée en la matière se confirme, le marché français approche de son point de correction", a estimé S&P dans un communiqué. "Phénomène unique en Europe, le marché immobilier français a poursuivi sa hausse pendant près de 5 ans, malgré une brève correction à la suite de la crise financière de 2007-2008 et en 2011, les prix ont atteint des niveaux record grâce à la capacité d'emprunt des ménages", a relevé l'agence. Mais ce modèle tire à sa fin, selon S&P. La capacité d'emprunt des ménages français - qui intègre le revenu disponible, les taux d'intérêt et la durée des prêts - a chuté de 7% environ entre septembre 2007 et mars 2009. En conséquence, les experts de l'agence de notation s'attendent à une baisse de la capacité d'emprunt d'ampleur comparable, voire plus importante si les taux d'intérêt augmentent. Par ailleurs, l'agence anticipe une contraction de l'octroi de nouveaux crédits à l'immobilier qui "pourrait atteindre 20% en 2012 comparé à 2011". De quoi alimenter le repli des prix de la pierre dans le pays.

5 à 10% pour les notaires :

Les notaires excluent l'hypothèse d'une forte baisse et privilégient un simple atterrissage en douceur. "2012 sera une année de correction et d'assagissement des prix", résume ainsi Pierre Bazaille, président du marché immobilier des notaires. Pour l'ensemble de l'année, ils s'attendent à une baisse de 5% dans les zones les plus tendues en terme d'offre comme Paris et certaines métropoles régionales. Sur le reste du territoire, ils anticipent une baisse "plus ou moins accentuée", de 5 à 10% selon les zones. "Nous devrions terminer 2012 aux environs de - 5 % à Paris, dans les villes dynamiques de province et dans les zones côtières du littoral. Ailleurs, la baisse pourrait être plus proche de - 10 %", estime Me Pierre Bazaille. Mais, ces prévisions pourraient être bousculées "en cas de crise sévère accompagnée d'une montée des taux, les prix pourraient alors baisser de 10 % à 20 % en France".

Pas plus de 5% pour les agences immobilières :

Confrontées à une chute des transactions, les agences immobilières tablent sur "une baisse de 15% à 20% sur l'ensemble de 2012", a déclaré René Pallincourt, le président de la Fédération nationale de l'immobilier (Fnaim). Mais "il est exclu qu'il y ait une diminution des prix supérieure à 5%".

Même son de cloche du côté du réseau d'agences concurrent Century 21. Pour l'ensemble de l'année 2012 le président de Century 21 Laurent Vimont table sur une baisse de 15% à 20%, par rapport à 2011, de l'ensemble du marché des transactions de logements anciens mais parie sur un maintien des prix au même niveau qu'en 2011. "On sort de la frénésie et on revient à la raison. Mais la baisse n'est pas durable car la demande est forte", affirme à l'AFP M.Vimont.

Commentaire CRI :

Grenouille qui poursuit la carotteOublions la Fnaim qui n’est plus crédible depuis longtemps. Nous retenons donc (hors micromarchés) une fourchette de 10 à 15 % de baisse des prix de l’immobilier résidentiel en France en 2012.
Une fois de plus, nous recevons ici au Costa Rica de plus en plus de gens qui sont durablement bloqués dans leurs projets d'avenir car ils surestiment la valeur de leurs biens en France. Il n’est pas rare de constater des différences de 40 % entre le prix demandé et le prix du marché actuel.
Dans ces cas, les chances de vendre sont égale à zéro et de plus, le risque est grand de griller pour longtemps le bien. Et par la suite, même brutalement revu à la baisse, il ne se vendra pas.
Si vous souhaitez vendre pour partir vivre hors de France, à l’étranger, au Costa Rica par exemple, calez-vous sur le prix du marché, voire un peu en dessous. Si vous ne savez pas quel prix annoncer, faites appel à des professionnels qui sauront estimer la vraie valeur de votre maison / appartement.



N° 18 - Nouvelles technologies : Un concurrent costaricien pour Facebook !
Publié le : 06/04/2012 - Source : La República

Un nouveau réseau social a vu le jour : My Babilon, une invention costaricienne qui risque fort de faire parler d’elle. Bien que similaire à Facebook (partage de photos, chat, publications sur les murs des amis), ce système se démarque de ses prédécesseurs par l’intégration d’un traducteur automatique. L’idée sera de rompre avec la barrière de la langue afin que le réseau social soit réellement mondialisé.
Dans le marché des réseaux
sociaux, Facebook tient encore aujourd’hui une place monopolistique.
My Babilon parviendra-t-il à se faire une
place ?

Commentaire CRI :

Sans doute beaucoup de chemin à parcourir avant de détrôner Facebook, l’inventeur historique du concept. Une initiative costaricienne à saluer cependant.



N° 17 - Notre pouvoir d'achat augmente !? (Question pour rire).
Publié le : 04/04/2012 - Source : Simone Wapler

Notre pouvoir d'achat augmente ! Mon œil a été attiré hier matin par ce nouveau concept de "pouvoir d'achat du revenu disponible par unité de consommation". Nouvelle méthode pour noyer le poisson ? Il doit y avoir anguille sous roche ...

Selon l'article de Direct Matin, il s'agit de "l'indicateur se rapprochant le plus du ressenti des Français vis-à-vis de leur porte-monnaie". Vous serez heureux de savoir que cet indicateur a augmenté de 0,4 % en 2011 et de 0,64 % par an sur les 5 dernières années.

Comment donc est construit cet étrange instrument de mesure qui nous dit que nous en avons plus pour notre argent ? En allant fouiller sur le site de l'INSEE, vous tombez sur cette équation :

Évolution du pouvoir d'achat = évolution du revenu des ménages - évolution des prix

Première déduction : si votre voisin s'enrichit, votre pouvoir d'achat augmente, puisque nous raisonnons en moyenne. J'admets qu'il faille bien raisonner en moyenne pour bâtir des statistiques mais cela conduit parfois à de surprenants paradoxes.

L'INSEE vous précise ensuite que le revenu est ce que l'on reçoit moins ce que l'on verse. Très bon point, puisque les cotisations sociales, impôts directs, impôts sur le revenu, CSG, CRDS et taxe d'habitation sont pris en compte.

Enfin, nous arrivons à la définition de ces fameuses unités de consommation (UC). "La vie en commun permet de réduire certaines dépenses", observe judicieusement l'INSEE. Donc seul, vous êtes une UC. En couple, vous êtes à deux 1,5 UC (1+0,5). Avec un enfant de moins de 14 ans vous devenez 1,8 UC (1+0,5+0,3).

Tout ceci est très alambiqué. Le pouvoir d'achat c'est en avoir plus pour son argent. Point final. Le reste est spécieux. Peu vous chaud que vous soyez 2,4 UC ou 1 UC dans la voiture dont vous faites le plein !

Si la mesure de la hausse des prix était faite de façon honnête et transparente nous n'aurions point besoin de toutes ces gymnastiques statistiques.

Commentaire CRI :

Les gens qui vous gouvernent devraient plutôt mettre autant d'imagination, de talent et d'énergie à améliorer votre vie au lieu de tenter de vous persuader qu'elle va mieux. Non ?



[ Pages précédentes : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 ]

Costa Rica Immobilier


Costa Rica Immobilier | Copyright © 2011-2018