Actualités par Costa Rica Immobilier / 2006 - 2018 / "LA CRISE" ... faut gérer !!!

Le but avoué de cette page est de vous présenter ce qui va bien ici, au Costa Rica et ce qui va moins bien chez vous, en France, en Belgique, en Suisse, au Québec …Dans le but premier de contribuer à la « réinformation » qu’offrent parfois les médias alternatifs du Net. Car les medias dits « traditionnels » on cessé depuis belle lurette de vous informer.
A propos de crise, nous pensons que le déclin qui a commencé en réalité en 2007 n’est pas une crise justement mais plutôt une récession. Et une récession ça dure, ça dure … depuis 25 ans au japon par exemple. Et rien ne dit que cette recession aura une fin à moins peut-être de passer par une nécessaire et vitale mutation.
Là est sans doute la clé de la nouvelle ère ...

Mais dans le moment présent, il ne s’agit pas de se lamenter mais plutôt de réagir intelligemment face à ce phénomène. Nous déplorons fortement l’inertie des politiciens, de droite comme de gauche, qui, forts des bienfaits des 30 glorieuses (1945 - 1974) n’ont pas pris la mesure des 35-40 dernières années. Car ils n’ont su que créer de la dette au lieu de développement. Nous disons développement et pas « croissance » (au sens keynésien du terme) car la croissance à tout va, chère aux politiciens de tout poil, n’est qu’un mythe destructeur puisqu’on vit sur une planète finie et qu’on n’en a pas de rechange. A moins bien entendu qu'on choisisse la croissance durable.
Alors plutôt que de croire en leurs vaines promesses, demain on rase gratis, nous préférons anticiper et prendre en main notre vie et notre avenir. Celui de nos enfants aussi. De l’information orientée peut-être mais de la vraie information.

  • 1945 - 1974 : les 30 glorieuses : période de forte croissance économique.
  • 1975 - 2004 : les 30 menteuses : croissance artificiellement entretenue grâce à la dette.
  • 2005 - 2034 : les 30 piteuses ? On en reparle dans quelques années …

D’ici là, on réagit et on anticipe … Coluche disait : "Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça". Oui, pour moi aussi, depuis toujours, "c'est comme ça" ! J'ai juste envie de me donner la chance qu'il en soit autrement ...

PS : introduction à Actualités écrite en 2011


L'Actualité du jour

Plus envie de critiquer
12 ans de Costa
ça change la vie
Merci !!!

N° 26 - La percée des cercueils en carton. Pour la première fois en Franche-Comté, une agence de pompes funèbres va vendre des cercueils en carton.
Publié le : 03/05/2012 - Source : L'Est Républicain

Cercueil en carton à 100 eurosPatrick Favot, à la tête de l’Agence de Pompes Funèbres Bisontines, récemment installée rue de Belfort, n’a besoin d’aucune aide pour aller chercher dans les réserves le petit dernier de sa gamme. Un cercueil tout en carton qu’il vient d’inscrire dans son catalogue. Une véritable révolution dans le monde professionnel de la mort.
« Les avantages sont réels. Il est très léger, on peut le capitonner comme un autre cercueil ou mettre du papier crépon si l’on veut rester dans le papier. Il est écologique, ce n’est pas du bois qui sera consommé lors de l’incinération. Il peut aussi supporter des poids tout à fait importants. ».
Ajoutons le prix qui devrait tourner autour des 400 € soit environ 15 % moins cher que le moins cher des cercueils en bois sur le catalogue de cette agence. « Et encore les petites quantités font que le prix est encore élevé ».
Il a pourtant fallu du temps, avant que ce premier cercueil en carton ne soit commercialisé en Franche-Comté.
« Cela fait quatre ans que je me bats pour cela, raconte la Bisontine Chantal Thévenin, de l’association des crématistes. Il a fallu briser le lobby des agences de pompes funèbres et celui du bois également. En temps de crise, ne pas payer une somme parfois très conséquente pour des obsèques, c’est important pour beaucoup de gens. Cela n’a pas été facile de trouver une agence qui accepte de commercialiser des cercueils en carton. »
Note de CRI : à droite le modèle de base à 100 €. C'est vrai, ça fait un peu boîte à chaussures, ça manque de style mais à ce prix-là on ne va pas chicaner. Et une fois qu'on est dedans, après tout on s'en fout un peu ! Fort heureusement, Adidas et Nike ont pensé à tout, leurs logos sont faciles à reproduire !

Commentaire CRI :

D’après le site Cercueil Carton on peut-même le fabriquer soi-même par pliage et collage des différentes parties. Cela me rappelle les « travaux manuels » à l’école. Une bonne idée à soumettre à l'Éducation Nationale, toujours en quête de nouvelles réformes intelligentes. Les enfants, aujourd'hui on va fabriquer un cercueil pour Papy ... Finalement c'est plus utile et moins compliqué que des cocottes en papier. C'est Papy qui va être content !
Autre  bonne nouvelle, on trouve aussi en « nouveauté exclusive » des urnes funéraires en carton personnalisées et biodégradables. Mieux, on peut assortir son cercueil personnalisé à son urne également personnalisée ! On n’arrête pas le progrès ! Je n'ai pas osé leur demander si c'est recyclable ...
Cette passionnante recherche m’a tout naturellement conduit au « Salon de la Mort » et là, en 1ère page du site j’ai pu lire ceci, accrochez-vous c'est hallucinant : C’est avec tristesse…et avec le cœur lourd que nous avons pris la décision de reporter le deuxième Salon de la Mort ! La crise mondiale et ses répercussions économiques… La situation en Europe … La tension sociale autour des élections ... ont fait naître un climat de crainte et d’inertie… Climat qui provoque restrictions et recentrages dans beaucoup de secteurs.
Quand on vous dit que c’est LA CRISE !!! Donc, pour mourir à pas trop cher, prière d’attendre 2013 !
Astuce : on trouve un joli modèle à partir de 50 $ sur Alibaba.com. 60 unités minimum, parlez-en à vos amis, à ce prix-là ça vaut le coup ! Le bonus : Chaque article est emballé dans un carton d'exportation (je cite). Avec un peu de chance on doit aussi pouvoir réutiliser l’emballage (j'anticipe).
On vit dans un monde FORMIDABLE ! Du coup, la prochaine fois que la jolie costaricienne qui habituellement range mes courses au supermarché va me demander si je préfère des sacs ou des cartons, j'aurai une petite pensée lugubre. Remarquez, si je garde les cartons au lieu de les brûler, je peux m'en servir pour ... euh ... je plaisante ... quoi que ... croyez-moi, ça va recycler dur dans les années qui viennent.



N° 25 - Présence réussie d’Intel au Costa Rica. Le Costa Rica, 4 ème exportateur mondial de haute technologie !
Publié le : 28/04/2012 - Source : La Nación

Logo INTELIntel fête le 15ème anniversaire de son installation dans le pays. A cette occasion la contribution de la société de microprocesseurs à l’économie costaricienne a été chiffrée et elle représenterait environ 6% de la production nationale.
Intel est la principale société exportatrice du Costa Rica avec plus de 2 milliards USD annuels.
La Présidente Chinchilla, qui a participé à cette célébration, a indiqué qu’en 1997 Intel avait lancé un défi au monde et au Costa Rica. A son tour elle lui lance le défi « d’investir au Costa Rica 500 MUSD dans les 5 prochaines années». Intel a investi depuis 1997 un milliard de dollars au Costa Rica.

Commentaire CRI :

Le Costa Rica est le quatrième exportateur mondial de haute technologie, derrière les Philippines, la Malaisie et Singapour. Il s’agit principalement d’un processus de fabrication de très haut niveau de circuits intégrés et de dispositifs médicaux de type implants orthopédiques.
Intel et Hewlett Packard ne s’y sont pas trompés en y installant depuis plusieurs années des unités de production qui se distinguent par leur savoir-faire.
Ce savoir-faire est largement partagé avec les universités du Costa Rica pour adapter les professions d’ingénierie. L’institut Technologique du Costa Rica possède un des départements les plus modernes de sciences informatiques et de génie logiciel.
Le Costa Rica, ce n’est pas seulement les singes et les perroquets, c’est aussi un pays résolument tourné vers les hautes technologies.



N° 24 - Grèce : les salaires ont baissé de plus de 25% en 2011. Selon l'OCDE.
Publié le : 26/04/2012 - Source : Les Echos

La Grèce enchaînée à l'euroLes salariés du secteur privé en Grèce ont vu leurs salaires plonger de 25% l'année dernière, subissant ainsi de plein fouet l'effet de la récession dans laquelle le pays est plongé depuis plus de quatre ans, selon un rapport de l'Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE) publié jeudi 26 avril 2012.
Le salaire brut moyen d'un salarié à plein temps a ainsi baissé de 23,1% en 2011 et de 25,3% après prise en compte de l'inflation, lit-on dans ce rapport.
En moyenne, le salaire net est retombé à 12.530 euros par an en Grèce, soit moins de la moitié de ce qu'il est en Allemagne. Ce chiffre est également inférieur au salaire net moyen au Portugal, autre pays de la zone euro en difficulté.

Commentaire CRI :

2 grecs dansant le sirtakiHabituons-nous dès maintenant à voir de tels titres dans les journaux. Après la Grèce à qui le tour ? Au Portugal, à l’Espagne, à l’Italie ? La France ? Sans aucun doute ! Car quand on subit des solutions globales (monnaie unique, mondialisme, gouvernement unique de Bruxelles …) en cas de souci majeur dans un endroit, aussitôt le mal s’étend partout.
Une voie d’eau dans un bateau, généralement ce n’est pas si grave … à condition bien sûr que les compartiments étanches soient bien fermés et verrouillés. Mais quand tout est ouvert et qu’en plus le bateau est gouverné à distance par une armée de bureaucrates sourds et aveugles alors que le capitaine est aux abonnés absents, il faut s’attendre au pire.
Soyez rassurés, le pire est à venir !



N° 23 - FRANCE / Résultat du 1er tour des élections présidentielles 2012. Projection du samedi 21 avril 2012.
Publié le : 22/04/2012 - Source : Les Actualités par CRI

Flamby Hollande Urne de vote en France Naboléon empereur

 

Commentaire CRI :

Ils sont tous fous !!! Par Albert EinsteinSamedi 21 avril 2012 : La France va voter demain ... La France va perdre !
Inutile d'aller voter dans 15 jours, les jeux sont faits ...
Rideau !

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Dimanche 22 avril 2012 : pas de surprise, tout s'est déroulé comme prévu hier.
Si l'on additionne les voix de Hollande, Sarkozy, Mélenchon et Bayrou, globalement on arrive à 75 %.
Soit les ¾ des français inscrits ayant voté qui sont d'accord pour maintenir le système en place depuis près d'une quarantaine d'années. Beau changement en effet !

J'écoute en ce moment les discours des « vainqueurs ». Assurément, la grande gagnante, comme toujours, c'est clairement la DÉMAGOGIE. Je n’arrive pas à comprendre que les français soient naïfs à ce point … il doit y avoir un truc …

D’un autre côté, nous, ici au Costa Rica, devrions être contents. Car que ce soit Hollande ou Sarkozy, le flot d’expatriés va continuer à grossir, c’est bon pour les affaires. Mais très franchement nous préfèrerions voir une immigration volontaire, naturelle, de gens qui ont intrinsèquement la soif de bouger vers un ailleurs perçu, à tort ou à raison, comme meilleur. Mais l’exode des forces vives de la France, immigration quasi involontaire, va inexorablement se poursuivre, c’est un fait certain. De notre ailleurs, nous sommes déjà prêts !



N° 22 - Costa Rica / France : Retrait du Costa Rica de la liste noire.
Publié le : 20/04/2012 - Source : La Nación

Le Gouvernement français a publié un décret qui officialise la sortie du Costa Rica de la liste noire française des États et territoires non-coopératifs en matière de transparence fiscale. Ce retrait permettra au Costa Rica d’attirer plus d’investissements français et d’éviter aux entreprises françaises des pénalités.

Commentaire CRI :

Costa Rica Paradis Fiscal - Liasse de billets de 100 $Très bonne nouvelle pour le futur. A noter cependant que le Costa Rica n’a rien d’un paradis fiscal. Un seul exemple, les structures bancaires relatives aux zones offshores traditionnelles ne sont pas en place ici au Costa Rica. A l’inverse de notre voisin le Panama notamment. Et nous payons une TVA sur la consommation (IVI 13 %), des impôts sur le revenu, sur le bénéfice des sociétés …
Pour le citoyen ordinaire, les barèmes d’imposition au Costa Rica sont bien plus favorables qu’en Europe, rien de plus. Sur certains produits d’importation par contre, les droits de douanes sont parfois élevés. Ce qui permet au Costa Rica de financer l’État sans exagérer l’impôt. C’est plus juste au final, car ceux qui consomment (ceux qui ont de l’argent à priori) paient en conséquence.
Par ailleurs, il semble que les pays à forte pression fiscale considèrent unilatéralement que les pays plus modérés en la matière sont des paradis fiscaux. Autrement  dit, tout ce qui n’est pas « enfer fiscal » est « paradis fiscal ». Très réducteur !
Étonnement, échappent aux listes noires ou grises les véritables paradis fiscaux que sont … Peu importe, ce n’est pas le sujet. Tout est question de point de vue finalement. On ne retiendra donc que la bonne nouvelle !



[ Pages précédentes : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 ]

Costa Rica Immobilier


Costa Rica Immobilier | Copyright © 2011-2018